Patrimonia 2013 : des CGPI entre optimisme et préoccupations

Patrimonia 2013 : des CGPI entre optimisme et préoccupations
Plus de 6 500 congressistes sont attendus pour cette édition 2013 de Patrimonia.

Les professionnels de la gestion de patrimoine se sont pressés à l’ouverture de la convention Patrimonia 2013, à Lyon. Alors que l’activité des CGPI se porte mieux, la réglementation est l'une des préoccupations fortes de cette rentrée.

Un soleil éclatant et des congressistes très nombreux dès l’ouverture des portes, à 8h30 : la première journée de Patrimonia 2013, ce jeudi 26 septembre, ne pouvait se passer sous de meilleurs augures. Et pour renforcer encore l’optimisme ambiant, Michel Godet, professeur au Cnam, a délivré, lors de la première conférence plénière, ses «bonnes nouvelles», tout en restant fidèle à son personnage quant aux errements des gouvernants sur la gestion de notre pays.

Le retour des unités de compte

Les différentes études vont toutes dans le même sens : les CGPI prévoient, en cette année 2013, une meilleure collecte en assurance vie. Et il n’est pas certain que les chiffres d’août publiés ce jeudi 26 septembre altèrent leur optimisme, car la collecte de cette période estivale n’est jamais très significative. Les Français retrouvent le chemin de l’assurance vie et plus encore des unités de compte, un domaine où les CGPI savent tirer leur épingle du jeu comme en témoigne Digier Dugué, directeur commercial de Vie plus qui s’apprête à réaliser des résultats historiques en 2013, ou encore Christophe de Vaublanc, directeur de l’entité Assureur gestion privée de Swiss Life, qui annonce une collecte à plus de 50% en unités de compte.

La réglementation, sujet de préoccupation

Quelques nuages assombrissent cependant ce ciel bleu. Bruno Dell’Oste, directeur général de CGP Entrepreneurs, témoigne de deux réelles préoccupations chez les CGPI : l’avenir du modèle économique au regard des projets européens et les évolutions de la réglementation, tout particulièrement sur le devoir de conseil. L’affluence à l’atelier organisé par Generali Patrimoine sur cette dernière thématique confirme que les nouvelles recommandations de l’ACPR suscitent des interrogations chez les professionnels de la gestion de patrimoine. Autant dire que l’intervention de Fabrice Pesin, secrétaire général adjoint de l’ACPR, programmée vendredi après-midi, devrait être suivie avec attention.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 octobre 2021

ÉDITION DU 22 octobre 2021 Je consulte

Emploi

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

EASYBLUE

Conseiller souscripteur Assurances Pro - spécialiste Risques d’Entreprise H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations d'assurances IARD

Ville d'Enghien les Bains

24 octobre

95 - Enghien-les-Bains

Services d'assurances pour le CIAS Coeur Haute Lande

CIAS Coeur Haute-Lande

24 octobre

40 - Sabres

Contrats d'assurances couverture sociale pour l'année 2022

Agen Habitat HLM

23 octobre

47 - AGEN HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Patrimonia 2013 : des CGPI entre optimisme et préoccupations

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié