Philippe Donnet (DG de Generali) : « Dans certains cas, la mission de protection passe par autre chose qu’un contrat d’assurance »

Philippe Donnet (DG de Generali) : « Dans certains cas, la mission de protection passe par autre chose qu’un contrat d’assurance »
© Getty Le directeur général de Generali, Philippe Donnet, lors du lancement de la fondation The Human Safety Net (THSN), le 4 octobre dernier, à Venise.

Le 4 octobre, à Venise, Generali a officiellement donné le coup d’envoi de sa fondation internationale baptisée The Human Safety Net (THSN), dont l’objectif est de venir en aide aux personnes les plus fragiles. Philippe Donnet, directeur général du groupe, nous explique pourquoi son groupe a décidé de s’engager dans cette voie de responsabilité sociétale. Et en profite pour préciser les contours de la restauration du siège historique de Generali, situé à Venise.

Pourquoi lancer cette fondation ? 

Generali est un grand groupe d’assurance dont le métier de base est de protéger les personnes. Or, nous nous sommes rendu compte que, dans certains cas, cette mission de protection passe par autre chose qu’un contrat d’assurance. Au travers de cette fondation, nous voulons apporter d’autres solutions aux plus démunis. Sans prétendre sauver le monde, nous avons l’ambition d’améliorer la vie de milliers de personnes en difficulté. C’est notre cœur qui parle à travers ce réseau. Pas notre cerveau.

Pourquoi avoir ciblé plus particulièrement 3 projets dans votre fondation ?  

Jusqu’à présent, on éparpillait trop nos ressources dans une multitude de projets. Nous avons donc décidé de recentrer notre activité sociale afin qu’elle soit plus efficace. Ainsi, pour The Human Safety Net, 300 dossiers ont été présentés mais seulement 3 projets ont été retenus. Ces projets ont l’ambition à la fois de soutenir les familles défavorisées, d’aider les réfugiés à créer leur business, mais aussi de développer la connaissance des protocoles médicaux permettant de remédier aux asphyxies dont sont victimes les nouveau-nés. D’autres actions pourraient s’ajouter à cette liste dans le futur. Le réseau est vivant. Il est amené à évoluer dans le temps.

Cette fondation n’est-elle pas aussi l’occasion d’améliorer votre image auprès de vos clients ?

Cette fondation est effectivement importante pour l’image que nous voulons véhiculer auprès de nos clients. Pour autant, ce n’est pas la seule cible que nous visons. Nos collaborateurs ont envie également que leur vie professionnelle ait un sens qui aille au-delà de leur métier. Dans leur quotidien, ils ont besoin de ne pas entendre parler que de « Return on equity » (ROE, autrement dit de rentabilité des capitaux propres). Par rapport aux personnes que nous voulons recruter, l’image renvoyée par Generali est tout aussi primordiale. Avoir une activité qui va au-delà de l’aspect économique, ça peut aider à convaincre certains talents du marché, mais aussi certains investisseurs à nous rejoindre.

Pourquoi, dans le même temps, Generali s’attaque à la rénovation des Procuraties Vecchie, situés place Saint-Marc à Venise ?

Depuis près de deux siècles, Generali est propriétaire de toute une aile de la place Saint-Marc, les Procuraties Vecchie, un bâtiment du XVIème siècle (*). Or, ce palais n’a jamais été ouvert au public. Nous avons décidé de le remettre à neuf afin d’y faire le siège de THSN, qui sera un centre international ouvert au public. 20 millions de personnes viennent chaque année sur la place Saint-Marc. J’espère que beaucoup d’entre elles auront désormais envie de rentrer chez nous, et qui sait, de faire partie de notre réseau.

Propos recueillis par Nicolas Thouet

(*) : Le premier appartement acheté par Generali dans les Procuraties Vecchie date de 1832, lors de l’installation de l’assureur à Venise. Les rachats se sont ensuite poursuivis pendant près d’un siècle, de sorte que l’aile complète a été acquise au cours de la première moitié du XXe siècle.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Philippe Donnet (DG de Generali) : « Dans certains cas, la mission de protection passe par autre chose qu’un contrat d’assurance »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié