Philippe Saby (Solly Azar) : « L'amendement Bourquin a durci les relations avec les banques »

Philippe Saby (Solly Azar) : « L'amendement Bourquin a durci les relations avec les banques »
Laetitia DUARTE Philippe Saby DG de Solly Azar

L’assurance emprunteur pourrait-elle relancer Solly Azar ? Le courtier grossiste, qui peine à retrouver la croissance de son chiffre d’affaires (53M€ en 2016 contre 59M€ en 2015), profite de l’ouverture du marché avec l’entrée en vigueur de la résiliation annuelle en assurance de prêt.

Que ce soit sur des segments de niche comme l’assurance chiens et chats, la garantie des loyers impayés ou les produits spécialisés en moto et cyclo, ou sur les branches traditionnelles, Solly Azar multiplie ses champs d'expertise depuis plusieurs années. Au tour désormais de l'emprunteur ? « Il serait dommage de ne pas proposer une large gamme de produits, car nous nous couperions de l’opportunité, pour les intermédiaires qui travaillent avec nous, de multi-équiper les clients. Voilà pourquoi nous proposons des assurances automobiles, de la GAV, de l’emprunteur, de la santé sénior », expliquait dans nos colonnes Philippe Saby, directeur général de Solly Azar depuis bientôt deux ans. Désormais, il est également présent sur la prévoyance pour les travailleurs non-salariés. En lançant, mi 2017, une troisième offre en emprunteur, le courtier affiche ses ambitions sur ce marché majoritairement tenu par les bancassureurs.

Quel bilan faites-vous de votre activité en assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur est une offre incontour­nable pour les intermédiaires qui travaillent sur le marché des particuliers.
Nous prévoyons pour 2018 une production de 3 000 affaires nouvelles. C’est pour Solly Azar une croissance de plus de 50 % sur ce segment. Nous avons développé trois offres, portées par trois assureurs : Generali, Swiss–Life et MNCAP. Désormais, en une seule saisie sur notre extranet Solly Azar Pro, nos courtiers partenaires ont accès à des offres qui leur permettent de répondre à tous les profils. Et ainsi d’exercer leur devoir de conseil simplement et rapidement.

Comment se compose votre réseau ?

Nous avons aujourd’hui 6 000 codes actifs, c’est-à-dire, des partenaires qui réalisent au moins une affaire par an. Ils se composent à 50 % d’agents généraux et 50 % de courtiers. Et nous avons en outre, douze commerciaux sur le terrain.

Quels seront, selon vous, les effets de l’amendement Bourquin qui ouvre la résiliation annuelle ?

Ce qui est sûr, c’est que les assurés vont profiter d’une baisse des prix. Une baisse qui réduira les marges des professionnels, distri­buteurs et assureurs, car le marché va devenir de plus en plus concurrentiel. Cependant l’amélioration actuelle de la conjoncture économique se traduit généralement par une baisse de la sinistralité sur le risque incapacité, ce qui peut améliorer un peu les marges de négociation.

Est-ce à dire que la résiliation annuelle introduite par l’amendement Bourquin n’est pas forcément une bonne chose ?

Ce que je veux dire c’est que les choses étaient plus simples avec la loi Hamon qui permettait de résilier dans les douze mois suivants l’offre de prêt. L’amen­dement Bourquin a durci les relations avec les banques. En outre, cela a pour effet d’attirer beaucoup d’acteurs sur ce marché et d’accentuer la pression à la baisse sur les prix. Chez Solly Azar, nous n’avons pas changé notre stratégie depuis la validation de la résiliation annuelle par le Conseil constitutionnel. Nous continuons à être actifs. Toutes nos offres ont été renouvelées l’année dernière pour permettre aux courtiers de bénéficier des opportunités de marché. Mais nous n’avons pas déployé de dispo­sitif supplémentaire et nous allons regarder attentivement comment se comporte le marché dans les mois à venir.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance dommages aux biens

Cachan Habitat OPH

16 septembre

94 - Cachan

Acquisition d'un véhicule neuf.

Comité Martiniquais du Tourisme

15 septembre

972 - FORT DE FRANCE

Lac de la Sorme - assistance à l'élaboration d'un programme de travaux d'ingénierie...

Communauté Urbaine Le Creusot-Montceau (CUCM)

15 septembre

71 - CU LE CREUSOT MONTCEAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Philippe Saby (Solly Azar) : « L'amendement Bourquin a durci les relations avec les banques »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié