[DOSSIER] Dossier : Marché de l’épargne 3/4

Phulippe Crevel : « L’idée d’une simplification serait la bienvenue »

Phulippe Crevel : « L’idée d’une simplification serait la bienvenue »
Philippe Crevel, économiste chez Lorello Ecodata et animateur du Cercle de l’épargne © dr

Comment expliquer toutes ces couches différentes de produits d’épargne ?

En France, on aime faire compliqué quand on peut faire simple. Globalement, on en arrive à un éparpillement peu rationnel. Les produits d’assurance peuvent être régis par le code de l’assurance, celui de la mutualité ou celui du travail ou de la sécurité sociale... Je pourrais ajouter le code monétaire et financier pour les produits d’épargne... Il y a vraiment de quoi perdre son latin !

Et pourtant, on en crée encore d’autres...

Que les produits évoluent, c’est normal : la situation économique et financière change en permanence. On ne peut pas rester avec des produits d’épargne du siècle dernier. Mais on a tendance à créer des couches supplémentaires sans toiletter le stock. L’idée d’une simplification serait la bienvenue, mais l’épargneest un énorme tanker de plus de 4 000 Md€, et on ne peut pas du jour au lendemain mettre à bas un millefeuille constitué du fruit du travail de générations entières. C’est toujours un véritable défi de modifier des produits existants. Néanmoins, de temps en temps, il n’est pas mauvais de secouer le cocotier....

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances 2021/2024.

Ville de St-Nabord

25 octobre

88 - ST NABORD

Assurance Prévoyance Statutaire.

Ville de Panazol

25 octobre

87 - PANAZOL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Phulippe Crevel : « L’idée d’une simplification serait la bienvenue »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié