Pourquoi Fitch dégrade la perspective de l’assurance non-vie en France en 2016

Pourquoi Fitch dégrade la perspective de l’assurance non-vie en France en 2016
Fitch anticipe une dégradation d’un point du ratio combiné, de 102% en 2015 à 103% l’an prochain ainsi qu’un ralentissement de la dynamique de croissance des cotisations de 2,6% à 1,6% en 2016.

Six mois après Moody’s, Fitch dégrade à son tour sa perspective sur le marché français non-vie de « stable » à « négative » en 2016, du fait de craintes de détérioration du volume de primes et de  la rentabilité.

Après Moody’s, au tour de Fitch. L’agence de notation vient de dégrader sa perspective du marché français de l’assurance non-vie de « stable » à « négative » en 2016, mais reste stable sur les notations individuelles des assureurs. « La croissance des primes et de la profitabilité des assureurs non-vie se détérioreront en 2016 », indique Fitch dans sa note d’analyse. L'organisme anticipe une dégradation d’un point du ratio combiné, de 102% en 2015 à 103% en 2016 ainsi qu’un ralentissement de la dynamique de croissance des cotisations de 2,6% à 1,6% en 2016.

Concurrence et loi Hamon pèsent sur les tarifs

La pression sur les prix devrait s’accentuer en 2016 après deux années consécutives de hausses modérées. Une analyse en ligne avec les premières annonces tarifaires, en particulier celles des mutuelles d’assurance. Le diagnostic de l’agence de notation rejoint celle du marché : « La compétition commerciale s’est intensifiée et l’augmentation des comparateurs sur internet, encouragée par les changements réglementaires (loi Hamon) attaquent les marges et accentuent la pression sur les prix », indique Fitch.

En conséquence de quoi, la progression des primes devrait être modeste l’an prochain, en particulier en auto et sur les assurances de responsabilités. Cependant, cette tendance pourrait être atténuée par la bonne tenue du marché automobile (+5,7% en octobre 2015) et la résilience de l’immobilier. Sans compter la diversification vers le marché de la santé qui devrait s'accélérer en 2016 (voir ci-dessous).

Rentabilité contrainte

Là encore, les prévisions de Fitch n’incitent guère à l’optimisme. L’agence de notation prévoit que le ratio combiné du secteur se maintiendra « au-dessus de 100% dans les 12 à 24 prochains mois ». La fréquence sinistres en auto a augmenté de 3% en 2014 dont +2% pour les dommages corporels après une baisse forte (8%) entre 2010 et 2013. « La fréquence d’accidents sur les routes en France avait reculé depuis 1990, mais la tendance s’est récemment inversée, liée à l’usage croissant des smartphones par les conducteurs », pointe Fitch. Et l’agence d’anticiper « une poursuite des accidents corporels ».

Cette pression sur la rentabilité pourrait être atténuée par la combinaison d’au moins trois leviers : maintien d’une discipline tarifaire dans un environnement persistant de faible croissance et de taux bas, la capacité de fidélisation des consommateurs dans le contexte de la loi Hamon et le degré d’exposition des portefeuilles dommages aux catastrophes naturelles.

Intensification de la concentration

Dans un marché hexagonal tendu, concurrentiel et mâture, une course à la taille s'est engagée depuis plusieurs années. A telle enseigne que le Top 10 de l'assurance non-vie en France a dégagé 70% des primes collectées en 2014. Cette évolution touche particulièrement les mutuelles d'assurance et les sociétés de taille moyenne et petite, observe Ficth. Et ce pour au deux raisons : le besoin de changer d'échelle pour engrenger de nouveaux points de croissance et de maximiser l'efficacité opérationnelle.

De ce point de vue, « l'intégration de Solvabilité 2 pourrait accentuer les coopérations et les mouvements de concentration entre les compagnies d'assurance, en particulier entre les mutuelles d'assurance, soucieuses de réduire les coûts, partager leurs connaissances et le capital. »

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 30 octobre 2020

ÉDITION DU 30 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CRETEIL HABITAT SEMIC

CHEF DU SERVICE MARCHE/ASSURANCES H/F

Postuler

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances

SEMIGA

31 octobre

30 - SEMIGA

Prestations d'assurances pour l'ign.

Institut National de l'Information Géographique et Forestière - IGN

31 octobre

94 - ST MANDE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Pourquoi Fitch dégrade la perspective de l’assurance non-vie en France en 2016

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié