Présidentielle 2017 : l’Afer interpelle les candidats sur l’assurance vie

Présidentielle 2017 : l’Afer interpelle les candidats sur l’assurance vie

L’association d’épargnants lance une pétition pour interpeller Emmanuel Macron et Marine Le Pen sur l’assurance vie, leur demandant plusieurs engagements.

L’Association française d'épargne et retraite (Afer), principale association française d’épargnants, s’invite à nouveau dans la campagne présidentielle. Après avoir interpellé les candidats au premier tour de l’élection présidentielle mi-mars, elle réitère son opération à destination des deux candidats accédant au second tour, Emmanuel Macron (En Marche !) et Marine Le Pen (Front national).

L’Afer a ainsi lancé une pétition en ligne pour interpeller ces deux candidats et leur demander plusieurs engagements formels :

  • La stabilité des règles fiscales de l’assurance vie en garantissant le principe constitutionnel de non rétroactivité
  • La suppression du prélèvement de 7,5% après 8 ans lorsque l’assurance vie rémunère le risque et encourage l’économie productive de richesse et d’emploi
  • L’actualisation de l’abattement de 152 500€ pour l’exonération des droits de succession et son indexation annuelle. Il doit être tenu compte de 15 ans d’érosion monétaire, soit 190 000€
  • Le relèvement de la barre de 70 ans fixée en 1991, à 75 ans, afin tenir compte de l’allongement de la durée de vie humaine
  • La revalorisation, avec indexation annuelle, de la franchise de droits de succession de 30 500€ pour les versements effectués après les 70 ans du souscripteur, fixée en 1991, à 43 600€
  • La revalorisation de l’abattement sur les produits en cas de rachat après 8 ans, à savoir 4 600€ pour un célibataire (ou le double pour un couple) datant de 1997, à 5 900€

Des propositions contestées

Le sujet de l’assurance vie s’est invité dans la campagne présidentielle suite à la volonté d’Emmanuel Macron de mettre en place une taxe unique («flat tax») sur les revenus du capital de 30% pour les nouveaux flux en assurance vie, taxe qui alourdirait la fiscalité des revenus de cette épargne au-delà de 8 ans. Marine Le Pen envisage de son côté de diriger une part de l’assurance-vie (2%) vers le capital-risque et les startups.

Les assureurs et épargnants se sont rapidement opposés à cette mesure, proposition qui a également amené la Fédération française de l’Assurance (FFA) à mettre en garde les candidats à l’élection présidentielle.

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Présidentielle 2017 : l’Afer interpelle les candidats sur l’assurance vie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié