Prévention santé : les Français favorables aux nouvelles technologies

  Prévention santé : les Français favorables aux nouvelles technologies
D.R.

Selon un sondage Opinion Way pour Mazars, les Français font d’abord confiance aux professionnels de santé pour la prévention mais sont ouverts aux nouvelles technologies.

Les Français s’estiment majoritairement bien informés sur les sujets de santé : les campagnes de prévention et l’action des pouvoirs publics portent leurs fruits, un Français sur deux estime même que cette communication à grande échelle est en mesure de modifier durablement les comportements.

Ils n’en expriment pas moins un besoin d’accompagnement et de suivi personnalisé, pour lequel ils font d’abord confiance à leur médecin (51%) , révèle un sondage réalisé par Opinion Way pour le groupe de conseil et d’audit Mazars. Les « mutuelles », au sens générique du terme, n’arrivent qu’en septième position avec 12%.

Oui à la téléconsultation

Autre enseignement de ce sondage, les Français sont ouverts aux nouvelles technologies. Ils prêts à la digitalisation des services de santé. 69% se déclarent favorables au dossier médical centralisé en ligne et 1 sur 2 (53%) à la transmission en direct des données collectées via des objets connectés à des professionnels de santé. Concernant la consultation médicale 100% digitalisée et à distance, ils plébiscitent en majorité la possibilité de la réaliser dans une structure de santé (66%), 45% via un outil de conversation vidéo type Skype ou Facetime, 39% via une application mobile et sont même, pour un tiers d’entre eux (33%), prêts à aller sur des plateformes web marchand type Amazon, les réseaux sociaux ou les moteurs de recherche pour réaliser une téléconsultation.

Encore des craintes sur l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle et les nouvelles technologies dans le domaine de la santé sont perçues favorablement : pour 76% des Français, elles sont utiles pour les personnes isolées et/ou fragiles, permettent un suivi et des recommandations personnalisées, représentent une solution face aux failles du système de santé (déserts médicaux, délais d’attentes chez les médecins spécialistes etc.) et pourraient même « sauver des vies ». Seul bémol, la crainte d’une menace sur la vie privée et le travail des médecins.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance du personnel affilié à la CNRACL.

SICTOM de la Région Montluçonnaise

19 avril

03 - DOMERAT

Prestations d'assurance (DO et TRC) pour la construction d'un conservatoire de théâ...

Ville de Montigny le Bretonneux

19 avril

78 - Montigny-le-Bretonneux

Marché de service d'assurance risques statutaires.

Ville de Cogolin

19 avril

83 - COGOLIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Prévention santé : les Français favorables aux nouvelles technologies

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié