Prévoyance – Collectives – Résultats : Les groupes paritaires face à la crise

Les institutions de prévoyance, spécialistes de la protection sociale complémentaire collective, souffrent en cette période de crise où nombre d'entreprises disparaissent. Les résultats 2012 sont une nouvelle occasion pour le Centre technique des institutions de prévoyance (CTip) de mettre en avant leur rôle d'« amortisseur social ». Mais si les fondamentaux demeurent solides, 2013 ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices, avec une croissance en berne, un chômage galopant et la décision du Conseil constitutionnel de censurer les clauses de désignation dans les accords de branche.

- 40% La baisse du résultat net des IP en 2012, qui s'élève à 158 M€

 

UNE ACTIVITÉ 2012 TIRÉE PAR LA SANTÉ MAIS UNE CROISSANCE FORTE DES PRESTATIONS EN PRÉVOYANCE

En 2012, les institutions de prévoyance affichent une progression modérée (2,4%) de leurs cotisations, néanmoins supérieure à celle de 2011 (1%). Cette croissance tient essentiellement à la hausse du chiffre d'affaires en santé, fruit, selon le CTip, d'un réajustement des cotisations et de la couverture de 300 000 nouveaux salariés. À noter que la collecte en retraite supplémentaire, déjà en repli en 2011, passe sous la barre du milliard d'euros. Dans le même temps, les prestations connaissent une forte évolution, en santé, avec une forte progression de la dépense hospitalière, mais plus encore en prévoyance. La baisse des taux d'intérêt renchérit le coût des provisions et la réforme des retraites de 2010 se fait sentir. In fine, les institutions de prévoyance affichent en 2012 une nouvelle détérioration de leur ratio combiné (105,5% contre 103,3% en 2011) et un résultat net de 158 M€, en recul de 40% après une chute de 64% l'année précédente (264 M€).

430% Le niveau moyen de la marge de solvabilité des institutions de prévoyance en 2012.

 

UNE SOLVABILITÉ PRÉSERVÉE

Malgré un nouveau déficit d'exploitation en 2012, les institutions de prévoyance affichent une réelle solidité financière : elles couvrent en moyenne 4,3 fois l'exigence de solvabilité réglementaire (Solvabilité 1) contre 4,5 en 2011. Les provisions techniques brutes progressent de 7%, mais les plus-values latentes enregistrent une hausse de 285%.

Les chiffres clés du CTIP

  • 48 institutions de prévoyance adhérentes, dont 28 appartiennent à 13 groupes de protection sociale
  • 2 millions d'entreprises couvertes par ces IP
  • 13 millions de salariés au titre de la prévoyance
  • 6,8 millions de salariés en complémentaire santé

    source : CTIP, chiffres à fin 2012

DES GROUPES PLUS DYNAMIQUES

Les groupes de protection sociale affichent une croissance plus dynamique que les seules institutions de prévoyance avec un chiffre d'affaires combiné de 24 Md€, en progression de 6,5%. Autant dire que les groupes paritaires ne vont pas cesser de développer leur pôle mutualiste.


UNE ACTIVITÉ 2012 TIRÉE PAR LA SANTÉ…
Évolution des cotisations

… MAIS UNE CROISSANCE FORTE DES PRESTATIONS EN PRÉVOYANCE
Évolution des prestations

UNE SOLVABILITÉ PRÉSERVÉE
Provisions techniques

DES GROUPES PLUS DYNAMIQUES
Activité des comptes combinés (en milliards d’euros)

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances.

Grand Paris Sud Est Avenir

14 juillet

94 - CRETEIL

Le présent marché a pour objet effectuer une évaluation de la contribution français...

Ministère des finances, Direction générale comptabilité

14 juillet

75 - MINISTERES ECONOMIQUES ET FINANCIERS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Prévoyance – Collectives – Résultats : Les groupes paritaires face à la crise

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié