Protection sociale : Agrica sort du strict champ agricole

Protection sociale : Agrica sort du strict champ agricole
Jevtic/Getty Images/iStockphoto

Le groupe de protection sociale Agrica renforce ses liens avec Crédit agricole Assurances et Groupama. Un partenariat qui vise à développer son portefeuille sur les branches de l’agroalimentaire.

Agrica sort enfin la tête de l’eau. Le groupe de protection sociale du monde agricole vient de traverser des mois compliqués, non pas au niveau des résultats (croissance annuelle de 2 à 5 % depuis 2012) mais concernant son avenir.

« Nous aurions pu assister à un éclatement du groupe Agrica », concède le vice-président de l’asso­ciation sommitale groupe Agrica, Claude Cochonneau. L’avenir de l’activité de retraite complémentaire du groupe a suscité bien des convoitises, son poids étant trop faible (un peu moins de 4 % de l’ensemble Agirc-Arrco) pouvoir être géré de manière indépendante. Ce n’est qu’après plusieurs soubresauts qu’Agrica a finalement rejoint les autres paritaires profes­sionnels réunis autour de ProBTP : « Le choix de l’Alliance Pro ne s’est pas fait du jour au lendemain, admet M. Cochonneau. Nos trois institutions de prévoyance (NDLR : Agri Prévoyance, CCPMA et CPCEA) ont reçu bien des sollicitations… ».

Une offre commune

Agrica a donc fait le choix de l’unité, non seulement en son sein, mais désormais sur un plan affinitaire. Le groupe renforce ainsi ses liens avec Crédit agricole Assurances et Groupama, trois ans après avoir lancé une offre agricole commune (assurée par Agrica, distribuée par Crédit agricole Assurances et Groupama, gérée par la Mutualité sociale agricole). « Ce partenariat concrétise l’unité de la famille agricole sur la question de la protection sociale », affirme Éric Gelpe, DG de Groupama Val-de-Loire.

Cette « famille agricole », justement, veut désormais voir plus loin. Les parts de marché d’Agrica au sein de la production agricole sont élevées en santé et prévoyance (au-delà de 60 %), mais restent plus mesurées au sein des différentes branches du monde agroalimentaire. C’est pourquoi les trois partenaires entendent désormais élargir leur terrain d’action à la transformation des produits agricoles, en proposant sous la bannière commune Agrica Prévoyance une offre en santé, prévoyance et épargne à destination de publics encore peu connus du groupe.

« Nous voulons désormais industria­liser nos activités, affirme le directeur général du groupe Agrica, Frédéric Hérault. Cette offre nous a déjà permis d’attirer 50 000 nouvelles entreprises et de remporter plusieurs appels d’offres sur de grands comptes. » Pour ce faire, les réseaux de distri­bution conjoints de Grou­pa­­ma (environ un millier de conseillers) et Crédit agricole Assurances (plus de 2 500 conseil­lers) seront mis à contribution pour équiper ce tissu d’entreprises de taille de plus en plus diversifiée… au sein de branches professionnelles, qui seront bientôt, au contraire, de plus en plus concentrées.

Le choix de l’Alliance Pro ne s’est pas fait du jour au lendemain. Nos trois institutions (Agri Prévoyance, CCPMA et CPCEA ) de prévoyance ont eu bien des sollicitations...

Claude Cochonneau, vice-président de l’association sommitale groupe Agrica

 

Uniformiser les offres

En effet, le mouvement de réduction des branches (objectif : 200 pour 2020) touche particulièrement le monde agricole qui compte plus de 200 accords locaux, ainsi que les différents versants de l’activité agroalimentaire : industries de la viande, boulangerie, coopératives laitières, centres équestres… Dans certaines de ces dernières branches, Agrica n’est pas un acteur inconnu, mais dans d’autres, le groupe va directe­ment se heurter à des GPS tels AG2R La Mondiale et Humanis, présents de longue date, parfois via d’anciennes clauses de désigna­tion. Autant dire que la concurrence va faire rage.

Mais, outre ses partenaires, Agrica ne manque pas d’atouts pour se lancer dans cette bataille. Le groupe affiche une situation financière solide et une solvabilité satisfaisante (NDLR : SCR à 351 % pour l’année 2016), une croissance maîtrisée et constante lors des précédents exercices et, comme l’ensemble du secteur, porte un focus sur les services et la prévention santé. Si le marché de la complémentaire santé est presque aussi atone dans le monde agricole qu’ailleurs, notam­ment en raison de la baisse du nombre d’exploitants de ce secteur, le septième groupe de protection sociale français mise notamment sur des actions de prévention spécifiques et orientées métier. Plusieurs branches dans le giron d’Agrica n’ont d’ailleurs pas atten­du la mise en place du degré élevé de solidarité pour mettre en place des actions dédiées, comme celle des entreprises du paysage (actions de lutte contre les allergies). Il en est de même en prévoyance, avec divers dispositifs lancés pour limi­ter les arrêts de travail.

Agriculture : les paritaires s’activent

Si Agrica a pour ambition de devenir « l’acteur paritaire du grand agricole », pour reprendre l’expression du directeur des assurances collectives de Crédit agricole Assurances, Pierre Guillocheau, d’autres acteurs du monde paritaire se sont aussi fait remarquer durant le récent Salon international de l’agriculture, à Paris. Humanis a ainsi annoncé le lancement d’une nouvelle offre en santé collective dédiée au secteur agricole. Humanis Santé Agricole, a mis notamment en avant une palette étendue de services. AG2R La Mondiale, de son côté, poursuit son travail sur la prévention santé avec un partenariat renforcé avec l’Anact (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) dans les branches, en visant notamment celles de la filière agroalimentaire (industries alimentaires, boulangeries, sucreries...). Un environnement, donc, que veut justement conquérir Agrica...

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 13 décembre 2019

ÉDITION DU 13 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurances pour le compte de grand delta habitat.

Grand Delta Habitat

13 décembre

85 - GRAND DELTA HABITAT

Prestation de services en assurances.

Ville de Cournon d'Auvergne

13 décembre

63 - COURNON D'AUVERGNE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Protection sociale : Agrica sort du strict champ agricole

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié