Quand les assureurs français rencontrent les Insurtechs israéliennes

Quand les assureurs français rencontrent les Insurtechs israéliennes
Les insurtechs israéliennes ont suscité près de 200 M$ de levées de fonds en 2017

Une quarantaine d’assureurs et de fonds triés sur le volet ont participé, le 21 mars 2018 à Paris, à la découverte « business » de 5 assurtechs dans les domaines de la cyber-sécurité, de l’assurance à la demande ou encore du parcours client.

En nombre et en avancées, les Insurtechs israéliennes n’ont rien à envier aux jeunes pousses françaises qui investissent le secteur de l’assurance. Au contraire. Avec 199 M$ investis en 2017 dans cette typologie de start-up contre environ 80 M€ en France et 70 insurtech déjà lancées, le pays est un vivier pour les assureurs en pleine accélération de leur transformation digitale. Particulièrement réputées, cinq d’entre elles ont fait le déplacement à Paris, le 21 mars 2018, pour présenter leur offre et proposition de valeur aux compagnie, mutuelles et banques ainsi qu’aux fonds d’investissement dans les locaux du cabinet d’avocats Spring Legal. Ce spécialiste, entre autres, des fusions-acquisitions était partenaire de l’organisatrice de la manifestation, Tania Amar. Directrice générale de CXP Consulting, basée à Tel Aviv, cette française aide les start-up israéliennes à développer leur activité dans le monde. « L’idée était vraiment de donner la scène aux insurtechs, j’ai d’ailleurs été soutenue par la Fédération Française de l’Assurance et notamment par Jérôme Balmes, le directeur du digital et de l’innovation et son équipe qui ont fait le déplacement en Israël et se sont beaucoup impliqués », confie-t-elle.

Une première dans le microcosme de l’innovation assurantielle

Résultat : si des « learning expeditions » sont déjà organisées depuis quelques années par certains assureurs en Israël, cette rencontre pragmatique, fortement axée « business », constitue une première dans la capitale. A telle point que Giselle Messeka, directrice business France à l’ambassade de France en Israël et Yaron Schrotter, directeur de la mission économique et commerciale au Ministère israélien de l’économie et des finances ont tenu à en donner le coup d’envoi. « C’est l’année croisée France-Israël », a rappelé ce dernier à l’assistance qui a ensuite pu découvrir :

  • Innosec et sa solution Storm présentée par la fondatrice Ariel Evans : une plateforme qui fournit un référentiel centralisée des informations cyber afin d’évaluer, quantifier et prioriser les actions à mener. En pratique, la suite logicielle calcule en temps réel les niveaux de risques (interruption d’activité, exfiltration de données, …) et leurs impacts métier en fonction de la valeur de l’actif, hiérarchise et budgète les actions de cybersécurité à mener par rapport aux coûts et aux impacts des risques, gère les accidents cyber, détermine les besoins de couverture en cyber-assurance et la tarifie en fonction de prévisions actuarielles ou encore automatise la conformité avec le RGPD. « 80% de la valeur du business est aujourd’hui virtuels », a déclaré A. Evans qui compte déjà le courtier Marsh et l’assureur Harel Insurance comme clients.

  • Roojoom présentée par Lior Katz, son directeur marketing : cette plateforme permet aux marques de prendre le contrôle du parcours personnel de chaque client, en faisant progresser leurs objectifs commerciaux tels que l’utilisation de services, la vente incitative ou le libre-service. Les algorithmes de l’insurtech créent un parcours personnel qui fonctionne comme un « mini-site » propre à chaque client, en fonction de ce qu’il est et d’où il se trouve grâce à une technologie d’apprentissage automatique et d’expérience utilisateur. La start-up qui promet de réduire de 13% le taux de départs de clients a notamment séduit AIG.

  • Yous présentée par Elyasaf Moas et Arick Sasi, ses co-fondateurs : Il s’agit d’une assurance automobile à la demande, construite et pensée comme un service grâce à l’apport de l’intelligence artificielle. « Le Netflix de l’auto », promet E. Moas, permettant au client de souscrire et dé-souscrire au gré de son utilisation du véhicule et de recevoir du cash-back en cas de conduite vertueuse. « Le client veut avoir le sentiment que c’est lui qui contrôle, s’assure quand il le veut au prix qu’il veut », ajoute-t-il. L’insurtech cherche des investisseurs pour une levée de fonds.

  • Imperva présentée par David Baudel, son senior executive : potentielle future licorne avec 321,7 M$ de revenus en 2017, 6000 clients et 1200 employés en 16 ans d’existence, ce fournisseur de solutions de cybersécurité protège les données, applications et informations critiques des entreprises avec plusieurs produits (SecureSphere, CounterBreach, Incapsula, Camouflage,…) là où ils se trouvent (site, Cloud,…). « Il ne peut pas y avoir de projets business sans sécurité », affirme D. Baudel.

  • GlassBox présentée par Audélia Boker, sa vice-présidente marketing : adoubée par Zuricj, Aig, Unipolsai, Admiral ou encore Direct Seguros (Axa), cette solution enregistre et restitue chaque expérience digitale des clients. « Comme un miroir sans tain, nous faisons passer les assureurs de l’autre côté comme s’ils étaient derrière l’épaule du client quand il clique sur Internet ou pianote sur une application », explique-t-elle. GlassBox collecte toutes les sessions digitales et indexe les données.

La disruption, c'est maintenant

Dans la salle, l’intérêt est palpable. « Je suis là car Vyv a beaucoup d’ambition, notamment celle de devenir un acteur de la protection sociale globale, confie Jean Huynh, directeur architecture et sécurité SI du groupe mutualiste. Je viens chercher des idées innovantes en provenance de start-up car nous devons faire évoluer notre modèle économique, réadapter le système pour être au service de l’adhérent et de tous les patients car on ne gère pas que la mutualité (ndlr : livre 2 et 3), mais aussi les établissements de santé. ». En relation également avec des start-up américaine, ce dernier pourrait concrétiser des accords commerciaux ou de prises de participation.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Quand les assureurs français rencontrent les Insurtechs israéliennes

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié