Quatre mutuelles créent un nouveau géant de la complémentaire santé

Quatre mutuelles créent un nouveau géant de la complémentaire santé

Adrea, Apreva, Eovi-MCD et Solimut entendent créer un groupe prudentiel d’ici à un an. Objectifs affichés de cette union de mutuelles : développement en assurance collective, diversification, croissance interne et externe...

Encore une étape qui fera date dans le mouvement de concentration des mutuelles. Adrea, Apreva, Eovi-MCD et Solimut, quatre des plus grands groupements interprofessionnels, ambitionnent de créer un groupe prudentiel d’ici un an sous la forme d’une union mutualiste de groupe (UMG). Cette dernière, dont le nom reste à trouver, constituera le deuxième groupement mutualiste derrière l’UMG que sont en train de construire Harmonie Mutuelle et la Mutuelle générale de l’Éducation nationale (MGEN), et qui devrait aussi voir le jour à l’horizon 2016. Sans faire jeu égal avec ce géant (4 Md€), ce groupe de quatre – qui existe aujourd’hui en tant qu’UGM Solead – devrait constituer un pôle de rapprochement attractif, ­capable de peser tant dans les structures d’une Mutualité française (FNMF) en pleine évolution (lire encadré) que dans les relations avec les professionnels de santé. Adrea, Apreva, Eovi-MCD et Solimut sont toutes issues de la fusion de mutuelles locales et départementales. Tout en gagnant une couverture nationale, elles restent attachées à leurs territoires. « Nous n’avons pas une vision jacobine », souligne Alain Tison, président d’Apreva. Des propos à même de rassurer les petites et moyennes mutuelles qui cherchent un partenaire auquel s’adosser mais craindraient de perdre leur âme en rejoignant un grand groupe paritaire ou mutualiste d’assurance. D’ailleurs, pour attirer celles qui ne souhaiteraient pas, ou ne pourraient pas, entrer d’emblée dans un groupe prudentiel, les présidents des quatre mutuelles ont annoncé leur intention de conserver une structure de partenariat souple, sous la forme d’une union de groupe mutualiste (UGM).

« Nous sommes prêts à travailler avec d’autres que les mutuelles interprofessionnelles », a aussi affirmé Maurice Ronat, président d’Eovi-MCD, en une allusion  aux mutuelles d’entreprise ou des trois fonctions publiques. Le propos de M. Ronat englobe aussi un autre enjeu, celui de la diversification, au-delà du périmètre de la FNMF. « Notre point fort est d’être des spécialistes de la santé. Mais notre point faible est que nous sommes presque monoproduit », constate-t-il. La distribution de garanties Iard, expérimentée par Adrea avec Matmut, sera évaluée d’ici la fin de l’année. Et au chapitre de la diversification, tout est ouvert, tant que cela reste dans le domaine de l’économie sociale. L’heure des choix approche aussi en matière d’assurance collective. Les quatre partenaires de Solead y sont ­présents à des degrés ­divers, mais trois d’entre eux devront répon­dre d’ici la fin de l’année à une question cruciale : que deviendra le pacte d’actionnaires de Mutex, la société anonyme à capitaux mutualistes dédiée aux branches et aux grands comptes ? Celui-ci, qui arrive à échéance à la fin de l’année, rassemble Harmonie Mutuelle, qui détient la minorité de blocage, et un bloc de quatre grandes mutuelles interpro­fes­sionnelles (Adrea, Apreva, Eovi-MCD et Ociane) à hauteur de 33 %. Le solde est détenu par Matmut – qui est en train de se rapprocher d’Ociane – et un pool de quelque 150 mutuelles inter­pro­fession­nelles au sein de Mutex ­Union. D’un côté, le bilan est « positif », avec « de beaux résultats sur les branches professionnelles », affirme Patrick Brothier, président d’Adrea. D’un autre, le pacte d’actionnaires a été écorné par des coups de canif, le principal étant le contrat Total. En 2013, Harmonie Mutuelle avait remporté l’un des plus gros contrats de l’année en complémentaire santé, gagnant le groupe Total en partenariat avec Malakoff Médéric pour la prévoyance. La logique aurait voulu que ce soit Mutex qui réponde à cet appel à la concurrence plutôt que son principal actionnaire en association avec un groupe de protection sociale. Alors que des discus­sions sur le pacte d’actionnaires sont en cours entre les parties, tout semble possible : «Un pacte, cela se renouvelle ou pas, cela s’adapte ou pas», conclut Maurice Ronat. Interrogé à ce propos, François Venturini, directeur général d’Harmonie Mutuelle, a indiqué que sa mutuelle «souhaite poursuivre» la coopération au sein de Mutex, mais «pas dans les mêmes conditions», dans une volonté d’être «plus efficace et performant».

DES LEADERS IMPLIQUÉS DANS LA MUTUALITÉ

Le futur groupe constitué par Adrea, Apreva, Eovi-MCD et Solimut est au cœur des évolutions de la Mutualité française. Car deux de ses quatre présidents pilotent deux des quatre grands chantiers engagés par la FNMF en cette rentrée. Maurice Ronat, président d’Eovi-MCD, est à la tête de celui qui concerne les unions territoriales, gestionnaires avec les groupements mutualistes des SSAM, tandis que Patrick Brothier, d’Adrea, est responsable de celui sur les unions régionales. De manière symétrique, deux dirigeants du futur leader mutualiste Harmonie Mutuelle-MGEN sont en charge des deux autres chantiers. Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, pilote celui de l’évolution du corpus stratégique de la fédération. Et Stéphane Junique, secrétaire général d’Harmonie Mutuelle, s’occupe du conventionnement.

Nous sommes prêts à travailler avec d’autres que les mutuelles interprofessionnelles

MAURICE RONAT, président d’Eovi-MCD

Le substrat de notre projet, c’est notre capacité à mutualiser

Patrick Brothier, président d’Adrea

 

Emploi

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription et gestion de contrats d'assurances

Regie des Eaux du Pays d'Aix

14 novembre

13 - Aix-en-Provence

Assurances multirisques dommages aux biens

SEM Plaine Commune Développement

14 novembre

93 - St Denis

MARCHE DE SERVICES D'ASSURANCE.

Ville de Bellefontaine

14 novembre

972 - BELLEFONTAINE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Quatre mutuelles créent un nouveau géant de la complémentaire santé

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié