Réassureurs – Résultats – Plan : Peu touché par Sandy, Scor s'envole à l'international

En dépit d'un contexte incertain, le réassureur a réalisé un bénéfice de 417 M€ en 2012 en conjuguant rentabilité, solvabilité et croissance. De bon augure pour le plan triennal qui sera dévoilé à la fin de l'été.

Sa stratégie définie dans Strong Momentum V1.1 aura payé. Le plan que le cinquième réassureur mondial s'est imposé au cours des trois dernières années débouche, fin 2012, sur un bénéfice en hausse de 26,7%, à 417 M€, tandis que ses primes font un bond de 25,2% à 9,514 Md€. Cette hausse s'opère principalement en vie, grâce à l'intégration de Transamerica Re rachetée en 2011, et hisse le volume global de primes à 4,86 Md€ (+ 34,4%), dépassant ainsi le segment dommages de Scor Global P et C (SGPC). Ce dernier n'en affiche pas moins une croissance de 16,8%, à 4,6€ MdE.Grâce au coût limité de l'ouragan Sandy (137 M€), SGPC parvient à ramener son ratio combiné à 94,7%, sous le seuil ciblé par Strong Momentum V1.1.

Dès les renouvellements de janvier, le groupe de réassurance a tenu à préserver cette position. Effets cumulés des naufrages du « Concordia », du porte-conteneurs « Rena » et de Sandy, il a ainsi enregistré, dans la branche marine, une hausse des prix de près de 15% et une croissance des primes de 11%.

Émergence de nouveaux marchés

« Les renouvellements des traités non proportionnels se sont faits très tardivement, dans des conditions assez tendues et moyennant des augmentations de prix significatives », constate Victor Peignet, CEO de Scor Global P et C.

les primes vie supérieures au segment dommages


Ces renouvellements ont confirmé le cap mis sur l'international, le groupe réalisant désormais près de 60% de son activité en Asie-Pacifique et aux Amériques. En 2012, l'expansion du réassureur a été portée à la fois par ses activités non-vie aux États-Unis et en Asie, par le fort développement des activités spécialités et la joint-venture avec les Lloyd's et le syndicat Channel 2015, ainsi que par la branche aviation.

Au-delà de ces résultats opérationnels, Scor, qui a bénéficié, courant 2012, d'un relèvement de sa notation, enregistre un rendement de ses actifs de 3,5% et une augmentation de 9% de ses fonds propres, à 4,81 Md€.

À l'issue de l'exercice 2012, le dividende proposé est de 1,20 € par action. De quoi maintenir la confiance des actionnaires, alors que le groupe présentera à la rentrée son nouveau plan stratégique triennal.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 novembre 2019

ÉDITION DU 15 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Développeur Angular JS (F/H)

Postuler

KAPIA RGI

Développeur Oracle PL / SQL (F/H)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de service d'assurance en matière de frais de santé pour l'EPA Sénart.

EPA de la Ville Nouvelle de Sénart

14 novembre

77 - EPA DE SENART

Prestations d'assurance - Dommages aux biens et risques annexes.

Ville du Tampon

14 novembre

974 - LE TAMPON

RENOUVELLEMENT DU CONTRAT-GROUPE D'ASSURANCE STATUTAIRE DU CENTRE DE GESTION DE LA ...

Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Cayenne

14 novembre

973 - CDG 973

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Réassureurs – Résultats – Plan : Peu touché par Sandy, Scor s'envole à l'international

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié