ANI : Covéa va créer une activité de réassurance pour les mutuelles santé et institutions de prévoyance

ANI : Covéa va créer une activité de réassurance pour les mutuelles santé et institutions de prévoyance
Covéa souhaite accepter une partie du risque santé des mutuelles et institutions de prévoyance dans la perspective de l'ANI.

Covéa veut lancer prochainement une activité de réassurance à destination des mutuelles santé et des institutions de prévoyance (IP) bousculées par le choc de l’ANI. Une nouvel instrument qui vise à compléter l’arsenal du groupe mutualiste sur le terrain de la santé et de la prévoyance.

Assureur santé aujourd’hui… et réassureur santé demain. A moins d’an de la généralisation, au 1er janvier 2016, de la complémentaire santé à tous les salariés, le groupe Covéa (Maaf, MMA et GMF) souhaite compléter dans les prochaines semaines sa stratégie en matière de santé et prévoyance en développant sa propre activité de réassurance. Une information confirmée par Didier Bazzocchi, directeur général santé et prévoyance de Covéa à l’Argus de l’assurance : «Nous complétons l’ensemble du dispositif en créant une activité nouvelle de réassurance qui nous permet d’apporter des réponses aux mutuelles santé et institutions de prévoyance qui souhaiteront céder du risque en santé et en prévoyance.» Cette nouvelle activité devrait être portée par une structure déjà existante au sein du groupe mutualiste.

Assistance technique et réseaux de soins

Concrètement, Covéa compte s’appuyer sur la réassurance pour accompagner les acteurs de la santé et de la prévoyance à répondre à différents types de besoins dont l’assistance technique : «Cette activité nous permet de nouer des partenariats avec des mutuelles santé, mais aussi de les accompagner en termes de pilotage technique en leur fournissant des services d’assistance ou des réseaux de soins», poursuit Didier Bazzocchi. Et d’ajouter : «Nous entendons ainsi accompagner les mutuelles qui ont besoin de se renforcer, dans le cadre de la restructuration du secteur par l’ANI.» Pour l’heure, Covéa indique avoir établi des contacts avancés avec quelques mutuelles sans avoir encore noué de partenariats.

Un directeur dédié depuis février 2014

Cette annonce intervient près d’un an jour pour jour après la nomination, en février 2014, de Paul Esmein en tant que directeur des acceptations réassurance, rattaché à la direction générale santé-prévoyance. A l’époque, Covéa justifiait alors ce recrutement par «sa volonté de renforcer son développement sur le marché de la santé et de la prévoyance, au travers d’une nouvelle activité d’acceptation en réassurance

Des assureurs souvent réassureurs

En santé, il n’est pas rare que des compagnies ou mutuelles en réassurent d’autres. Une large part des primes cédées sur ce marché (environ 330 M€ en 2013, voir ci-dessous) par les cédantes échappent en effet aux réassureurs, celle-ci étant échangée auprès d'autres acteurs à l’instar de CNP Assurances ou Axa.

Si le choix de Covéa reste dicté par l’environnement post-ANI, l’entrée en vigueur de Solvabilité 2 à la même date pourrait bien doper la réassurance santé en France en tant qu’outil d’optimisation du besoin en capital à disposition des mutuelles et IP.

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

SERVICES D'ASSURANCES DOMMAGES OUVRAGE, RESPONSABILITE DE C.N.R. ET TOUS RISQUES CH...

HABITAT 44 - OPH de Loire Atlantique

12 décembre

44 - NANTES

Location longue durée (4 ans) avec option d'achat, installation, mise en service et...

Service Central des Blanchisseries

12 décembre

75 - SERVICE CENTRAL DES BLANCHISSERIES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

ANI : Covéa va créer une activité de réassurance pour les mutuelles santé et institutions de prévoyance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié