Après une année difficile, Munich Re reste confiant

En dépit d'une chute vertigineuse de son bénéfice, le numéro un mondial de la réassurance se déclare optimiste et s'ouvre à de nouveaux champs d'investissement.

Munich Re l'aura appris à ses dépens, les obligations d'État sont un placement risqué. Il en aura coûté au premier réassureur mondial 1,2 Md€ de dépréciations sur les obligations grecques au cours de l'année 2011. Soit un impact de 232 M€ sur son résultat global. Au cours du dernier exercice, le rendement sur les placements s'est infléchi de 21,8%, à 6,75 Md€.

Dans son ensemble, la crise financière aura valu à Munich Re une chute de 70% de son bénéfice, à 712 M€, et, surtout, de voir ses challengers Swiss Re et Hannover Re s'en tirer mieux que lui avec des bénéfices respectifs de 1,97 Md€ et de 606 M€. Munich Re n'en est pas moins optimiste. Le réassureur estime que les catastrophes naturelles, qui ont touché son bilan à hauteur de 4,5 Md€ en 2011, joueront cette fois en sa faveur.

Urgent de trouver des alternatives

En effet, après être parvenu à augmenter son volume de primes global de 9% à 49,5 Md€ en 2011, Munich Re s'attend à des renouvellements positifs en termes tarifaires en Corée et au Japon au mois d' avril, et en Australie et aux États-Unis au début de juillet. Il espère ainsi renouer avec un bénéfice de 2,5 Md€ à la fin de cette année. Cette confiance se reflète dans la décision du groupe de maintenir ses dividendes à 6,25 €, ce qui représente un volume total de 1,1 Md€.

Munich Re n'en cherche pas moins de nouvelles orientations. Les faibles taux d'intérêt et l'insécurité dans les obligations d'État conduisent le réassureur à investir de plus en plus dans de nouveaux programmes, comme les transports, les communications, ou les énergies. « Il est urgent de trouver des alternatives de placement à taux de rendement stables et à risques mesurables », déclare Jörg Schneider, membre du directoire chargé des finances. Munich Re, qui s'est déjà engagé à hauteur de 500 M€ dans ces nouvelles activités, prévoit d'y investir jusqu'à 2,5 Md€ à moyen terme.

UN BÉNÉFICE QUI FOND DE 70%
  • Primes brutes groupe : 49,6 Md€ (+ 8,9%) Dont Primes brutes réassurance : 26,5 Md€ (+ 12,3%)
  • Taux de solvabilité : 111% (- 25 %)
  • Rendement sur placements : 6,8 Md€ (- 21,8%)
  • Bénéfice groupe : 712 M€ (- 70,7%). 
  • Ratio combiné réassurance : 113,6% (100,5% en 2010).

 

Emploi

Assistra

Chef de Parc Automobile H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Après une année difficile, Munich Re reste confiant

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié