Blockchain : assureurs et réassureurs passent à la vitesse supérieure

Blockchain : assureurs et réassureurs passent à la vitesse supérieure

Allianz, Scor, Swiss Re, Zurich... Après avoir fondé le consortium B3i, 15 assureurs et réassureurs vont désormais en faire une société à part entière : voici les contours de ce projet.

C’est une étape supplémentaire dans la montée en puissance de B3i, le consortium mondial fondé par 15 (ré)assureurs afin de tester la technologie Blockchain (lire encadré ci-dessous). Lors des Rendez-Vous de Septembre à Monte-Carlo, l’Argus de l’Assurance révélait que ses 15 fondateurs s’apprêtaient à lancer une plateforme permettant de développer des smart contrats pour la réassurance des dommages aux biens et responsabilité (P&C). Une expérimentation présentée le 10 septembre 2017 au pavillon du numéro un mondial Swiss Re.

Après avoir déployé cette solution, ces 15 (ré)assureurs souhaitent aller plus loin en faisant de B3i une « entité légale ». Selon nos confrères de Insurance Post (propriété du groupe Infopro Digital, maison-mère de l’Argus), cette société serait basée à Zurich et les 15 fondateurs, parmi lesquels Scor, Swiss Re, Munich Re, Zurich, Aegon et Allianz, en seraient actionnaires. Selon nos informations, un board doit se réunir ce jeudi 15 mars afin de trancher la question. XL Catlin (qui devrait bientôt passer dans le giron d'Axa) ferait également partie des actionnaires de la future société, mais, à l'heure où nous écrivons ces lignes, un quinzième actionnaire manquerait toujours à l’appel…   

Lever du capital

Toujours selon Insurance Post, l'objectif de ce changement de statut serait de permettre à B3i de signer légalement des contrats et de lever du capital afin de financer son activité dans les 2 à 3 ans à venir. Selon nos informations, la société B3i Services AG ne portera aucun risque, elle développera et opèrera une plateforme blockchain qui automatisera toutes les interactions entre assureurs, courtiers et réassureurs relatives à tout type de contrats d’assurance, de coassurance ou de réassurance.

L’avantage de l’usage de la Blockchain est de significativement réduire les coûts et d’assurer la transparence de ces transactions. Interrogé par Insurance Post,  le directeur marketing de B3i Ken Marke explique ainsi que l’initiative suscite, à ce titre, l’intérêt des régulateurs britannique et asiatique.

 

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Blockchain : assureurs et réassureurs passent à la vitesse supérieure

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié