Etude Fitch : la réassurance sur le fil du rasoir

Etude Fitch : la réassurance sur le fil du rasoir

Pris en étau entre des taux d'intérêts faibles et des conditions tarifaires stagnantes voire baissières, les réassureurs détiennent cependant les clés pour résister à ces pressions. Mais pour combien de temps encore ? Une interrogation soulevée par l'agence de notation Fitch dans son étude publiée le 29 août en avant-première des Rendez-vous de septembre, qui se déroulent du 7 au 11 septembre prochains à Monte-Carlo.

Incertitude sur les tarifs

Conscients de ces risques de détérioration, les analystes n'en qualifient pas moins l'industrie de stable pour les douze mois à venir. Première agence de notation à se prononcer sur l'avenir de la branche avant les Rendez-vous de septembre, Fitch souligne en effet les atouts dont disposent les réassureurs : leur forte capitalisation et le maintien de leur profitabilité. En l'absence de catastrophes majeures et en présence de fortes capacités sur le marché, les prix pourraient continuer à s'éroder, de fortes disparités se créant entre les branches. Autant de facteurs qui devraient contribuer à créer des conditions de marché soft pour nombre d'entre elles. L'agence s'attend d'ailleurs à voir la discipline de souscription mise à l'épreuve, tandis que la concurrence entre réassureurs traditionnels et fournisseurs de solutions alternatives devraient se poursuivre.

Hausse des primes et de la sinistralité

Mais le plus grand défi devrait provenir, en 2014, de l'environnement financier. Fitch estime en effet que la persistance des faibles taux d'intérêts va finir par entamer les bénéfices des réassureurs. L'agence pense par ailleurs que la hausse des rendements sur les obligations d'Etat ne pourra être maintenue. Autre ombre au tableau : le volume des dommages non-vie devrait atteindre 11,6 Md$ (8,86 Md€), soit de 46% supérieur à celui de cette année. Au final, les analystes émettent cependant une perspective réconfortante : les primes continueront d'augmenter en 2014 à 102,3 Md$ (77 Md€). Mais là encore, il faudra apposer un bémol et tabler sur un ralentissement de l'élan noté entre 2012 et 2013, années pendant lesquelles les primes avaient grimpé de plus de 3%.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance Dommages-Ouvrage et tous risques chantier pour l'opération "Réhabilitatio...

Communauté Commune Golfe de St Tropez

17 février

83 - COGOLIN

Marché de services bancaires.

URSSAF Languedoc-Roussilon

17 février

34 - URSSAF DE L'HERAULT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Etude Fitch : la réassurance sur le fil du rasoir

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié