GERLING RE EST LÂCHÉ PAR SCORRupture La défection du premier réassureur français Scor laisse le champ libre à un arrangement entre Gerling et son compatriote Hannover Re.

GERLING RE EST LÂCHÉ PAR SCOR

Rupture La défection du premier réassureur français Scor laisse le champ libre à un arrangement entre Gerling et son compatriote Hannover Re.



Scor a abandonné, le 20 septembre, les négociations entamées quinze jours auparavant avec Gerling Re, en invoquant la situation des marchés financiers. La dégringolade du cours du premier réassureur français se poursuivant, elle anéantit les derniers espoirs de financer, pour partie, cette acquisition par appel au marché.

Saucissonnage à prévoir

L'éventualité d'une augmentation de capital n'a certainement pas contribué à décrisper les actionnaires et les investisseurs. Sur ce point, Scor dément catégoriquement les informations faisant état de difficultés à lever quelque 750 M€ sur les marchés, notamment du fait d'actionnaires réticents. Groupama, premier actionnaire de Scor, entré à plus de 50 € le titre il y a deux ans, nie de son côté avoir opposé son veto à une telle opération. L'annonce de la rupture des négociations avec Gerling Re ne signifie pas la fin des ennuis pour le titre Scor. Après un sursaut de 6,24 % consécutif à cette nouvelle, le cours du titre s'est à nouveau effondré et se traîne aux alentours de 10 €. Alors, à qui profite le " crime " ? Pas à Scor. Serge Osouf, son DG, se défend de vouloir faire un coup et rappelle que son offre était la plus sérieuse à la fermeture des " data rooms ". Désormais livré aux prédateurs, Gerling Re, dont la note a été dégradée, est au plus mal pour négocier ses conditions de vente, de même que les renouvellements 2003. Son " saucissonnage " paraît inéluctable, Scor pouvant revenir à la charge sur les portefeuilles non vie. Hannover Re, de son côté, a fait savoir son intérêt pour la partie vie et l'investisseur américain Chris Flowers s'est mis sur les rangs.



UNE CHUTE SANS RÉPIT

Cours de Bourse de Scor



L'annonce de la rupture des négociations avec Gerling n'a pas enrayé la dégringolade du titre Scor, dont le premier actionnaire est Groupama.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

GERLING RE EST LÂCHÉ PAR SCORRupture La défection du premier réassureur français Scor laisse le champ libre à un arrangement entre Gerling et son compatriote Hannover Re.

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié