Harvey, Irma, Maria : un coût de 2,7 Mds€ pour Munich Re

Harvey, Irma, Maria :  un coût de 2,7 Mds€ pour Munich Re

Le deuxième réassureur mondial anticipe une perte de 1,4 Md€ au troisième trimestre et s’attend à un « profit faible » en 2017.

Après SCOR, le Lloyd’s et Swiss Re, c’est au tour de Munich Re de communiquer ses estimations concernant le coût de la série exceptionnelle de trois ouragans Harvey, Irma et Maria qui se sont abattus en septembre sur les Etats-Unis et les Caraïbes. Le deuxième réassureur mondial anticipe des pertes de 2,7 Mds€ après rétrocession. Si l'on inclut les autres catastrophes naturelles - en particulier les tremblements de terre au Mexique - et les pertes causées par l'homme, le coût des pertes majeures s'élève à 3,2 Mds€ au troisième trimestre.

 «Les pertes élevées résultant de catastrophes naturelles graves font partie intégrante de notre activité. Notre base de capital reste très forte. Nous continuerons d'offrir à nos clients une capacité de réassurance complète. De plus, Munich Re dispose de suffisamment de capital pour tirer parti des opportunités offertes par cette situation exceptionnelle en termes de croissance rentable », tempère toutefois Jörg Schneider, directeur financier de Munich Re.

Un faible bénéfice en 2017

Si le réassureur se dit, tout comme le français SCOR, en mesure d’absorber le choc, ces événements vont sérieusement affecter ses résultats financiers. Munich Re s’attend à une perte de 1,4 Md€ pour la période de juillet à septembre 2017. En plus des pertes majeures générées par les catastrophes, le résultat trimestriel sera également impacté par les effets IFRS négatifs de la récupération d'un traité de réassurance vie et - comme prévu - une contribution faiblement positive au résultat trimestriel de sa filiale d’assurance ERGO.

Munich Re devrait donc enregistrer un faible bénéfice pour l’année 2017, à moins d’un retournement dans les derniers mois de l’année. Le réassureur ne devrait, en tout cas, pas atteindre son objectif de profit de 2 à 2,4 Mds€.  Il maintient, toutefois, son programme de rachat d'actions comme prévu jusqu'à son expiration à l'assemblée générale annuelle de 2018.

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Harvey, Irma, Maria : un coût de 2,7 Mds€ pour Munich Re

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié