La chute de ses primes ne ternit pas l'optimisme de Munich Re (Résultats T3)

La chute de ses primes ne ternit pas l'optimisme de Munich Re (Résultats T3)

En dépit de signaux négatifs, le premier réassureur mondial affiche un bénéfice en hausse au troisième trimestre, ce qui devrait lui permettre de dépasser les 3 milliards d'euros en fin d'année.

Le premier réassureur mondial termine le troisième trimestre avec un tableau plus différencié que celui de ses concurrents, Hannover Re et Scor. Alors que ces derniers sont parvenus, en dépit de la baisse des prix de la réassurance, à augmenter leur volume de primes, Munich Re est touché de plein fouet, sur cette acrivité qui compte pour 55% du total, par une chute de 6,9 % de ses affaires vie (2,45 Md€) tandis que ses activités dommages n'augmentent que de 0,5% à 4,28 Md€. Sur l'ensemble des neuf premiers mois, cette inflexion atteint même 9,8% en réassurance vie, et 0,3% en réassurance dommages, et il en résulte une baisse du chiffre d’affaires de 4,6%, à 36,8 Md€.

Des tracas avec les taux

Aux côtés des activités opérationnelles, les faibles taux d'intérêts sont une autre source de tracas.  C'est ainsi qu'entre juillet et septembre, le rendement des actifs a baissé de 16,4% à 1,75  Md€ (2,1 Md€ en 2013) soit un taux de rendement moyen de 3% sur l'année. Munich Re indique prévoir d’investir dans les années qui viennent jusqu’à 8 Md€ dans les domaines des infrastructures, des énergies renouvelables et des nouvelles technologies.

Faible sinistralité Cat'

Heureusement, la faible sinistralité de cette année permet au réassureur de sauver la mise. Son ratio combiné est de 91,3 % au troisième trimestre (93,2% sur 9 mois), le coût des sinistres cat' nat ayant été divisé par trois à 100 M€.

Ces bons résultats techniques ainsi qu'une croissance de l'activité d'Ergo (413 M€ de contribution aux résultats sur 9 mois), sa filiale d'assurance au premier euro, ont permis à Munich Re d'engranger depuis le 1er janvier 2,4 Md€ de bénéfices (2,1 milliards en 2013). Le groupe table donc sur l’année sur un résultat net total qui pourrait être légèrement supérieur aux 3 Md€ escomptés, pour 48 Md€ de primes brutes émises. La réassurance devrait rester de loin la première activité du groupe, avec  26 Md€ de primes, un ratio combiné de 94%, et 2,3 à 2,5 Md€ de résultat net.

Cette performance contribuera à gonfler une nouvelle fois les fonds propres, lesquels ont augmenté de 3,1 Md€ à 29,3 Md€ au cours des trois premiers trimestres. Et ce en dépit des dividendes versés à hauteur de 1,3 Md€ et du programme de rachat d'actions de 1,24 Md€.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Titres repas dématérialisés - chèques/cartes cadeaux.

GHT Val de Marne Est - Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil

18 juillet

94 - CRETEIL

Convention de participation pour la participation au financement de la protection s...

Conseil Général de la Haute Vienne

18 juillet

87 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La chute de ses primes ne ternit pas l'optimisme de Munich Re (Résultats T3)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié