[DOSSIER] Les résultats 2011 des réassureurs 5/7

Le résultat net de Scor chute de 21,1% en 2011

Le résultat net de Scor chute de 21,1% en 2011

Le réassureur a pâti des catastrophes naturelles exceptionnelles survenues en 2011, mais est parvenu à limiter la casse, y compris au plan financier. Au final, il s'en sort mieux que plusieurs de ses concurrents.

Au vu de l'intensité et de la fréquence exceptionnelle des événements naturels survenus au cours de l'année, qui plus est sur fond de marasme financier, les comptes 2011 des réassureurs promettaient d'être rouge cramoisi. Ceux de Scor ne font pas exception à la règle, même si le cinquième réassureur mondial s'en sort plutôt mieux que beaucoup d'autres sociétés.

Le groupe français a enregistré un résultat opérationnel en recul de 34,1% sur la période et un résultat net de 330 M€, en retrait de 21,1%. Les catastrophes naturelles ont eu un impact sur le ratio combiné de Scor Global P & C (dont les primes brutes émises ont progressé de 8,8%, à 3,9 Md€) de 18,5 points. Le ratio combiné ressort à 104,5%. Au total, les catastrophes naturelles auront coûté à Scor 636 M€ net de rétrocession, dont 185 M€e (368 M€ en brut de rétrocession) liés aux seuls événements survenus au Japon en mars 2011.

« Des catastrophes telles que le séisme au Japon et les inondations en Thaïlande ont prouvé l'efficacité de la politique de protection du capital mise en place par Scor », s'est toutefois félicité Denis Kessler, le PDG du groupe.

En vie, Scor Global Life (primes brutes émises en hausse de 19,3%, à 3,6 Md€) a profité de l'acquisition de Transamerica Re. La marge opérationnelle s'établit à 6,5% (contre 7,4% en 2010) et la marge technique à 8,1% (5,4% en 2010).Au plan financier également, Scor est parvenu à absorber les chocs sur les marchés l'an dernier, même si ses résultats ont baissé de 9,6%, à 624 M€. Le groupe a rappelé que, contrairement à plusieurs de ses concurrents, il n'a aucune exposition à la dette souveraine de la Grèce, de l'Irlande, de l'Italie, du Portugal et de l'Espagne, et qu'il a réduit de 4 points son exposition aux actions.

Quand on voit les autres...

Si Swiss Re (bénéfice net triplé à 2 Md€) et Hannover Re (600 M€ de bénéfices) ont publié des résultats de bonne tenue pour 2011, ceux de Scor sont, certes, en retrait par rapport à 2010, mais le groupe a mieux résisté que plusieurs de ses pairs, au premier rang desquels Munich Re, qui a essuyé une facture de 3 Md€ pour les tremblements de terre en Nouvelle-Zélande et au Japon, et qui a dû amortir pour 1,2 Md€ de dettes grecques, ou encore PartnerRe, qui a annoncé une perte de 396,5 M€, après un bénéfice de 649,7 M€ en 2010.

Emploi

Assistra

Chef de Parc Automobile H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le résultat net de Scor chute de 21,1% en 2011

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié