Munich re rattrapé par sa filiale Ergo

Munich re rattrapé par sa filiale Ergo
Nikolaus von Bomhard

Il s’en est fallu de peu pour que le résultat d’un milliard d’euros obtenu à la fin du premier trimestre passe inaperçu. Le tumulte qui a accompagné l’assemblée générale de Munich re le 25 avril a en effet rapidement occulté les performances du réassureur pour se concentrer sur le passé d’Ergo, sa filiale d’assurance au premier euro.

Une odeur de scandale

Les actionnaires se sont succédés à la tribune pour demander des comptes à Nikolaus vom Bomhard, président du directoire de Munich re. Bien plus que les résultats mitigés de la filiale Ergo et notamment le bénéfice avant impôt de 289 millions d’euros en 2012, jugé insuffisant, les divers scandales sexuels dénonçés l’année dernière sont revenus sur les devants de la scène tandis que l’un des meilleurs vendeurs d’Ergo en profitait pour faire la promotion de son livre intitulé « Der Fall Ergo, Einfach nur die Wahrheit, Sex, Party&Versicherung » (Le cas Ergo, rien que la vérité, Sexe, fête & assurance).

Deux annonces (en réalité déjà évoquées lors de la publication des résultats, en mars dernier) ont cependant calmé le jeu : le dividende par action, qui passe de 6,25 à 7 euros au titre de 2012, et le fait que le groupe cible un bénéfice de trois milliards d’euros sur 2013.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 25 octobre 2019

ÉDITION DU 25 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de prestations d'assurance pour la complémentaire santé.

Société aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraibes

23 octobre

971 - LES ABYMES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Munich re rattrapé par sa filiale Ergo

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié