Réassurance : croissance en panne pour le marché français

Réassurance : croissance en panne pour le marché français
Patrick Duplan, délégué général de l'APREF (Association des Professionnels de la Réassurance en France)

Le chiffre d’affaires du secteur stagne à 5,364 Mds € en 2016, selon le bilan de l’Association des Professionnels de la Réassurance en France (APREF).

Climat tendu pour la réassurance. A l’image des acteurs mondiaux, les réassureurs français évoluent dans un environnement difficile marqué par un contexte politique compliqué et incertain, des pressions réglementaires fortes et des taux bas prolongés. Selon les chiffres publiés ce matin par l’Association des Professionnels de la Réassurance en France (APREF), qui représente 95% du marché, le chiffre d’affaires du secteur dans l’Hexagone stagne : les primes acceptées s’élèvent à 5,364 Mds € en 2016, contre 5,365 Mds € en 2015.

Le chiffre d’affaires marque notamment le pas en réassurance de biens et de responsabilités : -2%, avec des acceptations s’élevant à 3,314 Mds € (contre 3,380 Mds € en 2015), dans un contexte de capacité abondante – une quarantaine d’opérateurs– qui maintient une tension forte sur les prix. S’ajoute à cela une reprise de la sinistralité à la hausse : en 2016, le coût des catastrophes naturelles dans le monde a augmenté de 40%, à 49,7 Mds €.

Effet de ciseau

« Les résultats techniques sont de plus en plus tendus du fait d’un effet de ciseau. Il y a, à la fois, un effet sur les primes qui s’érodent depuis 2014 et un effet sur les sinistres. Les ratios combinés sont donc sous tension. Jusqu’ici, les réassureurs pouvaient compter sur les produits financiers mais, dans un contexte de taux bas, leurs revenus sont moindres. Le résultat d’exploitation est donc sous pression », explique Patrick Duplan, délégué général de l’APREF.

Le modèle est-il à bout de souffle ? « La question de la soutenabilité de cette situation se pose », relève Patrick Duplan. Jusqu’ici, les réassureurs ont puisé dans leurs réserves techniques pour délivrer des résultats financiers et satisfaire leurs actionnaires. Mais cette manne n’est pas illimitée. « Si les réserves techniques s’épuisent, le marché va devoir se normaliser et la capacité va s’effriter », prédit Patrick Duplan. Ce qui pourrait, alors, corriger la baisse tarifaire observée depuis 2005.

Simple tendance ou mouvement durable ? Selon le courtier Guy Carpenter, l’indice mondial des tarifs des programmes cat’ devrait encore baisser de l’ordre de 4% en 2017. « S’agit-il vraiment d’un cycle? Si oui, a-t-on atteint le fond ? Si non, combien de temps la baisse des prix va-t-elle encore durer ? », s’interroge Patrick Duplan. Pour l’heure, le marché reste favorable aux cédantes. « Dans cet environnement, il faut se montrer sélectif et réaliser des arbitrages entre les tranches « working » (NDLR : tranches travaillantes à la fréquence élevée) et les tranches « catastrophes » (fréquences de sinistres plus basses) ».

Dynamisme en vie

L’activité se montre, en revanche, plus dynamique en vie : + 3,3% en 2016, avec des acceptations atteignant 2,05 Mds € contre 1,985 Md € en 2015. Le marché est surtout porté par les risques biométriques - décès, incapacité, invalidité – qui représentent 78% des acceptations (64% pour la prévoyance et 14% pour la dépendance). La santé pèse 14% du marché. De nouvelles demandes de couvertures font leur apparition comme celles contre le risque de pandémie. Dans ce nouveau contexte de marché, et alors que de nouveaux risques comme le cyber et le terrorisme deviennent plus prégnants, il appartient au secteur d’innover pour répondre à cette nouvelle demande.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 26 novembre 2021

ÉDITION DU 26 novembre 2021 Je consulte

Emploi

InterEurope AG European Law Service

Assistant administratif d’assurances en gestion de sinistres H/F

Postuler

ASCOMA

Chargé de Compte Dommage/ Chargé de Clientèle International H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Achat de carnets de chèques numériques pour la transition numérique des entreprises.

Collectivité Territoriale de Guyane

28 novembre

973 - CAYENNE

Le contrat a pour objet de contractualiser une complémentaire santé pour les agents...

Institut Martiniquais de Formation Professionnelle Pour Adultes Imfpa

28 novembre

972 - FORT DE FRANCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Réassurance : croissance en panne pour le marché français

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié