Réassurance : la preuve par l'innovation (RVS)

Réassurance : la preuve par l'innovation (RVS)
En cette cinquante-huitième édition des rendez-vous de septembre de Monte-Carlo, les réassureurs veulent démontrer leur aptitude à structurer de nouveaux risques

Impuissants à enrayer la chute des tarifs, les réassureurs préfèrent, en cette cinquante-huitième édition des rendez-vous de septembre de Monte-Carlo, démontrer leur aptitude à structurer de nouveaux risques.

Ni la faiblesse des taux d'intérêts, ni la baisse des tarifs ne font le buzz cette année à Monte-Carlo. Tant l'une semble acquise pour les réassureurs -tout au moins à moyen terme-, et l'autre inéluctable sur un marché en surcapacité. Les réassureurs ne se donnent pas résignés pour autant. Ils profitent de cette cinquante-huitième édition des rendez-vous de septembre de Monte-Carlo pour lancer des signaux forts au marché : la réassurance avance à grand pas sur la structuration de nouveaux risques tout comme elle reste un incontournable sur son coeur de métier, les cat' nat'.

En effet, aux agences de notation qui prédisent une baisse des prix cat'nat' de 10 à 15 %, les réassureurs rétorquent par une stratégie de l'expansion. Selon Swiss re, la croissance des besoins en couverture cat'nat' dans les marchés matures est estimée à 50 % entre 2012 et 2020, et à 100 % dans les marchés émergents. Les couvertures de réassurance classique n'ont d'ailleurs pas dit leur dernier mot. Toujours selon le réassureur suisse, si la capacité en cat' bonds reste abondante, les spreads des cat bonds après avoir connu un fort déclin au printemps, se re-stabilisent à 4,4 %, « un niveau proche du minimum attendu pour les investisseurs ».

Côté innovation, si l'exploration de nouveaux marchés n'est pas une intention nouvelle, elle semble toutefois avoir franchi un pas décisif dans la couverture de risques tels que de nouveaux champs de RC, la protection de la réputation et la perte d'image, ou encore les cyber-risques. Ceux-ci sont identifiés par les quatres principaux réassureurs continentaux comme le marché d'avenir alors que le volume de primes aux USA est estimé entre 2 et 3,5 milliards de dollars (1,54 à 2,7 milliards d' euros). Selon Hervé Houdard, directeur général de Siaci Saint-Honoré, courtier en réassurance français, « en France, des capacités émergent pour une garantie moyenne oscillant entre 15 et 25 millions d'euros, deux polices atteignant actuellement 100 millions d'euros. Grâce à leurs ressources en R&D, les réassureurs vont être en position de force face à la demande de couverture croissante des cédantes ». Et de justifier ainsi leur plus-value.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 06 décembre 2019

ÉDITION DU 06 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Réassurance : la preuve par l'innovation (RVS)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié