Réassurance : les prix repartent à la hausse sur le marché français

Réassurance : les prix repartent à la hausse sur le marché français

Selon Aon Benfield, les tarifs ressortent en hausse de 5,8% pour la RC automobile et de 1,5% pour les protections tempêtes, lors des derniers renouvellements.

 

Finies les baisses de tarifs. Tandis que la série exceptionnelle de catastrophes naturelles a tiré les prix de la réassurance mondiale vers le haut lors des renouvellements de janvier dernier, un mouvement de correction tarifaire s’est également enclenché sur le marché français. Selon le benchmark du courtier Aon Benfield, le « prix pur » - c’est-à-dire neutralisé des effets de structure et des expositions sous-jacentes – ressort en hausse de 1,5% en moyenne pour les protections tempêtes en excédent de sinistres (sur un échantillon de 21 cédantes hexagonales).

"Pas un retournement de cycle"

La tendance baissière observée depuis 2012 - avec des baisses comprises entre 10 et 5% -  semble donc s’être inversée. « En France,  nous arrivons à un certain plancher, avec une stabilité ou des hausses contenues de tarifs comme ailleurs en Europe. Pour autant, cela ne constitue pas, selon nous, un retournement de cycle », relèvent Frédéric Beaumont et Damien Leroux, Senior Brokers chez Aon Benfield. Pourquoi ce mouvement ? « D’un côté, la dégradation des résultats techniques des réassureurs les pousse à revoir leurs tarifs à la hausse. De l’autre, la capacité toujours excédentaire plaide pour une baisse des prix. Au final, les prix se stabilisent donc », poursuivent –ils.

Dégradation de la sinistralité en RC auto

Sur le marché de la RC automobile, les prix des couvertures de réassurance sont, en revanche, dopés par la hausse de la sinistralité : +5,8% en moyenne lors des derniers renouvellements (sur un échantillon de 40 cédantes). Une hausse due à des sinistres d’intensité plus importante, une fréquence plus forte pour les sinistres de taille moyenne, mais aussi à l’incertitude planant sur la réforme de la responsabilité civile. Une modification du droit, laissée dans les cartons du précédent quinquennat par l’ex-ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, qui pourrait bien avoir un impact sur les tarifs lorsqu’elle verra le jour. Mais pas avant 2020.

 

 

 

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Réassurance : les prix repartent à la hausse sur le marché français

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié