Réassurance mondiale : la France se fait doubler par le Luxembourg et sera bientôt dépassée par l’Irlande

Réassurance mondiale : la France se fait doubler par le Luxembourg et sera bientôt dépassée par l’Irlande
François Vilnet, président de l'Association des professionnels de la réassurance en France
Lors de la présentation des résultats des réassureurs opérant en France, François Vilnet, président de l’Apref, a de nouveau regretté le recul de la « place de Paris » sur l’échiquier mondial et sévèrement critiqué plusieurs réglementations en cours. Il appelle également à tirer les leçons des récentes catastrophes.

Au niveau des résultats, tout va plutôt bien pour les réassureurs opérant en France. Certes, les acceptations ont légèrement reculé l’an passé (de 3,3% en non vie, hors garantie CCR, et de 3,1% en vie), du fait essentiellement de la hausse des rétentions des cédantes et, en vie, du non renouvellement de contrats pluriannuels. Mais, comme l’a souligné François Vilnet, président de l’Association des professionnels de la réassurance en France (Apref, qui réunit des réassureurs pesant 5,25 Md€ de primes soit plus de 90% du marché français), les réassureurs se portent bien, même après le funeste premier semestre 2011. « De 5 à 6% du capital du secteur ont disparu suite aux catastrophes du début de l’année mais le marché était surcapitalisé donc il n’y a pas de problème », a-t-il commenté, refusant de se livrer à des pronostics tarifaires pour les renouvellements de fin d’année.

Au détour du bilan chiffré, le président de l’Apref a une nouvelle fois regretté la « descente inexorable » de la France sur l’échiquier mondial de la réassurance. Avec 5,9 Md$ de primes nettes, l’Hexagone descend d’un cran pour se classer 7ème, dépassé par le Luxembourg, où le volume de primes a bondi de 62% sur la période. « Et la France devrait encore perdre un rang l’an prochain, dépassée par l’Irlande, ce qui est plutôt inquiétant », selon François Vilnet, qui a indiqué continuer à travailler avec les politiques sur cette question d’attractivité de la place.

Autre sujet d’âpres discussions avec les pouvoirs publics : les réflexions actuelles sur les établissements financiers présentant un risque systémique, et qui tendent à y inclure les assureurs et réassureurs au même titre que les banquiers. « Nous sommes très inquiets de la tournure que ça prend. Faire un copié/collé de ce qui est fait dans le secteur bancaire, dans celui de l’assurance est un non-sens », a-t-il réitéré, ajoutant que, si le secteur avait a priori « assez peu de chance d’être entendu », l’objectif était maintenant de « limiter les dégâts » des futures mesures.

L’Apref, qui continue de suivre très attentivement les avancées de Solvabilité 2 il y a encore beaucoup de travail à faire, notamment sur les scenarii catastrophes de marché ») et rendra prochainement sa copie à Bercy dans le cadre de la réforme du régime cat'nat' - dont elle applaudit les grandes lignes -, travaille aussi activement avec l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) afin d’améliorer la qualité du contrôle des réassureurs. Enfin, les leçons des récentes catastrophes doivent être tirées, avec une meilleure analyse des scenarii extrêmes (le triple événement du Japon – tsunami, inondation et centrale nuclaire - n’était pas prévu dans les modèles) et le développement de meilleures couvertures.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Acquisition d'un véhicule neuf.

Comité Martiniquais du Tourisme

15 septembre

972 - FORT DE FRANCE

Lac de la Sorme - assistance à l'élaboration d'un programme de travaux d'ingénierie...

Communauté Urbaine Le Creusot-Montceau (CUCM)

15 septembre

71 - CU LE CREUSOT MONTCEAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Réassurance mondiale : la France se fait doubler par le Luxembourg et sera bientôt dépassée par l’Irlande

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié