Réassurance : Swiss Re dévoile ses objectifs de rentabilité pour 2016

Réassurance : Swiss Re dévoile ses objectifs de rentabilité pour 2016
Michel Liès, PDG du groupe Swiss Re

A l’occasion d’une journée investisseurs, le réassureur zurichois a détaillé ses priorités stratégiques à compter de l’exercice 2016 : maintien du dividende ordinaire, amélioration de la rentabilité des capitaux propres et acquisitions.

Le numéro un mondial de la réassurance veut rassurer ses actionnaires. Lors d’une journée investisseurs, Swiss Re a dévoilé une partie de ses orientations stratégiques pour les prochains exercices. «Ce que nous annonçons aujourd’hui n’est pas une révolution mais une évolution», a prévenu en préambule Michel M. Liès, le PDG du groupe.

Rentabilité de long terme

Le groupe a confirmé viser une rentabilité de long terme. Il s’est fixé l'objectif de dégager à compter de 2016 un rendement des fonds propres (ROE) «supérieur de 700 points de base par rapport au bon du trésor américain à 10 ans». Dans le même temps, les fonds propres économiques par action doivent augmenter de 10% par an, selon un communiqué du réassureur. Pour rappel, à fin septembre 2015, le rendement des fonds propres (ROE) ressortait à 14,5%, ce qui est cohérent avec l’objectif fixé à partir de 2016.

Dans le détail, pour la branche assurance dommages (Property and Casualty), la direction vise à partir de l'année prochaine un ROE de 10% à 15%. En vie, ce taux se situe entre 10% et 12% et dans une fourchette comprise entre 10% et 15% pour les solutions aux entreprises (Corporate Solutions). L'unité Life Capital vise, quant elle, un ROE de 6 à 8%.

L’allocation de capital, nouvelle priorité

L'allocation de capital figure parmi les préoccupations centrales du réassureur pour 2016. «La diversification géographique est un moyen d’y parvenir», avance le groupe qui entend élargir sa base de clientèle. Entre 2012 et 2014, la part des marchés en croissance dans les primes du groupe a progressé de 15% à 27%. D'ici 2020, ce pourcentage doit atteindre 30%.

Des acquisitions en perspective ?

Le réassureur zurichois n’exclut pas non plus de procéder à des opérations de croissance externe dans les semaines à venir. Elles pourraient concerner autant l’entité Swiss Re Life Capital Business (ex-Admin Re), dans le cadre de rachats de portefeuilles d'assurance clôturés, que la division Corporate Solutions, notamment en direction de la Chine, du Brésil et de l’Inde.

En l’absence d’acquisitions, «le capital qui ne peut pas être investi sera reversé aux actionnaires sous forme de dividende», a prévenu David Cole, directeur financier de Swiss Re, expliquant vouloir continuer à «verser un dividende régulier» aux actionnaires.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 28 janvier 2022

ÉDITION DU 28 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

RESPONSABLE D'AFFAIRES EN ASSURANCES COLLECTIVES - F/H

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Accord-cadre prestations de consultation juridique, de veille juridique, de rédacti...

CARL - Communauté d'Agglomération la Riviera du Levant

26 janvier

971 - LE GOSIER

Fourniture de titres-restaurant.

CIG Petite Couronne

26 janvier

93 - PANTIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Réassurance : Swiss Re dévoile ses objectifs de rentabilité pour 2016

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié