[DOSSIER] Dossier «Résultats 2013» : les réassureurs 2/4

Résultats 2013 : Scor annonce un bénéfice en hausse de 31%

Résultats 2013 : Scor annonce un bénéfice en hausse de 31%
Denis Kessler, PDG de Scor.

Le réassureur français inscrit un nouveau record. Il clôt l'exercice 2013 avec un excédent de 549 M€ tout en atteignant un niveau élevé de solvabilité à 221% et une hausse de 21% de son ROE, à 11,5%. Le bond de 31,3% réalisé par le bénéfice est d'autant plus remarquable que le rendement net des actifs continue de s'éroder à 2,6% (3 % en 2012)*.

Ce résultat, qui lui vaut de relever de 8,23% son dividende à 1,30 € par action, résulte de la conjonction d'une bonne dynamique de ses activités vie et non vie et de l'intégration de Generali US, rachetée au quatrième trimestre 2013. Cette acquisition contribue pour 193 M€ aux comptes du groupe. Mais Denis Kessler, PDG du groupe, préfère parler de surperformance. Car, dit-il «sans Generali US, nous aurions réalisé également une très bonne année. Notre croissance endogène s'opère de façon tout à fait satisfaisante et dégage des capacités de croissance externe dans des conditions financières excellentes».

Scor bénéficie du faible nombre de catastrophes en 2013

De fait, tant Scor Global Life avec un volume de primes en hausse de 14,5% (5405 M€) que Scor P&C et sa croissance de  8,3% (4 848 M€)  affichent une bonne croissance organique. Comme l'ensemble des réassureurs, Scor aura bénéficié du faible nombre de catastrophes en 2013, année qui porte son ratio combiné de 94,1% à 93,9%. Par ailleurs, il compte parmi les réassureurs les moins exposés aux risques cat' US, un portefeuille qui ne constitue que 5% de son volume de primes totales. La charge des cat' nat' n'aura pesé que pour 6,4% sur le volume de primes, en deça du budget initialement prévu à 7% ! Pour 2014, un budget identique est prévu, soit une charge de 350 M€.

Objectif : renforcement de la solvabilité

Lancé dans sa dynamique, Scor n'en garde pas moins les pieds sur terre, et il allouera 56% du résultat 2013 au renforcement de sa solvabilité. Pour l'heure, le groupe, qui dispose d'un cash flow opérationnel en hausse de 18% à  897 M€, ne se prononce pas sur de nouvelles acquisitions. Rappelant que la dernière en dommages remonte à sept ans, avec le rachat de Converium. Denis Kessler se défend d'être à l'initiative d'une augmentation de sa participation au sein de MutRe. Cette éventualité, au même titre que toutes les autres, sera étudiée «si elle répond aux trois critères de solvabilité, de rentabilité et d'appétit au risque», énonce-t-il, rappelant que Scor est en position «tranquille», pour bien connaître cette entreprise dont il est actionnaire.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de titres restaurant et de chèques cadeaux

CCM de la Gascogne Toulousaine

17 septembre

32 - CC DE LA GASCOGNE TOULOUSAINE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats 2013 : Scor annonce un bénéfice en hausse de 31%

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié