[DOSSIER] Réassureurs : les résultats 2015 (e-dossier) 4/5

Résultats 2015 : Swiss Re s’offre des bénéfices en hausse… et un nouveau directeur général

Résultats 2015 : Swiss Re s’offre des bénéfices en hausse… et un nouveau directeur général
Michel Lies (à gauche) sera remplacé à compter du 1er juillet 2016 par Christian Mumenthaler (à droite) à la direction générale de Swiss Re.

Swiss Re a publié un bénéfice net supérieur aux attentes au terme de l’exercice 2015. Le numéro un mondial de la réassurance a également annoncé l’arrivée de Christian Mumenthaler à la direction générale en remplacement de Michel Liès, qui partira à la retraite le 1er juillet 2016.

Pour son dernier exercice plein en sa qualité de directeur général, Michel Liès prépare sa succession dans un contexte où la plupart des voyants financiers de Swiss Re sont au vert. Le numéro un mondial de la réassurance a fait état d'un bénéfice net de 4,6 Md$ (4,2 Md€ environ) en 2015, en hausse de 31,4%, soit un niveau meilleur qu’anticipé par les analystes financiers (4,57 Md€).

Dans le même temps, les fonds propres du réassureur ont reculé de 7% pour atteindre 32,415 Md$, sous l’effet notamment d’une politique de dividendes généreuse - le taux de distribution atteint 66% soit 3 Md$ - et d’effets de change défavorables. Mécaniquement, le rendement des fonds propres annualisé (Return on equity, ROE) s’est apprécié de presque trois points à 13,7%, nettement au-dessus de l’objectif cible (700 points de base au-dessus du taux sans risque), tandis que les actifs affichent un taux de rendement de 3,5%, en repli de 0,2 point.

Déconvenues en dommages

Dans le détail, les différentes entités du groupe ont connu des fortunes diverses sur l’exercice écoulée. En dommages (Property & Casualty), le résultat net a reculé de 16% sur un an à 2,98 Md$. En cause : le fléchissement des prix, des coûts de sinistres d’origine humaine aussi bien que des retours sur investissements moindres. Le volume de primes est ressorti à 15,1 Md$ pour un ratio combiné à 86%, contre 83,7% un an plus tôt.

A propos des  renouvellements de janvier 2016, Swiss Re, à l’instar de ses rivaux, constate un recul des tarifs évalué à 4% en moyenne. Le réassureur zurichois a renouvelé pour près de 8,8 Md$ de contrats, selon les premières estimations, soit 200 M$ de plus qu’en 2015.

Retour de la rentabilité en vie

En vie et santé (Life & Health), le groupe recueille les effets de son plan de redressement. En perte nette de 462 M$ au 31 décembre 2014, la division a dégagé un bénéfice net de 939 M$ à fin 2015. Swiss Re a procédé à des restructurations, décidées par la direction générale, aux Etats-Unis sur des contrats jugés « sous-performants ».

Les primes ont, quant à elles, diminué de 2,7% à 11 Md$, mais augmenté à taux constants, portés par les contrats en Europe et en Australie.

Corporate Solutions et Admin Re en soutien

Les deux autres entités de Swiss Re, Corporate Solutions et Admin Re, ont contribué à plus de 20% au résultat net. Le bénéfice de l’activité Corporate Solutions s’est apprécié de 6,6% à 340 M$. De son côté, Admin Re, filiale spécialisée dans l'acquisition de portefeuilles de police d'assurance vie et santé, à l’équilibre en 2014 (34 M$) a dégagé un bénéfice de 422 M$ avec un chiffre d’affaires de 782 M$. Une performance liée à la fois à la cession d’Aurora, compagnie d’assurance vie, au réassureur vie RGA qu’à l’acquisition en septembre dernier de Guardian Financial Services, qui intervient dans la gestion de portefeuilles d’assurance vie fermées.

Dans les trois ans à venir, le réassureur estime qu'Admin Re pourra générer un flux de trésorerie brut d'environ 1,7 Md$, soit 1,52 Md€ (en incluant les synergies liées au capital). De plus, les actifs sous gestion du groupe devraient croître à 17Md€, soit une progression d’environ 15%.

Un nouveau directeur général à partir du 1er juillet 2016

A l’occasion de la publication des résultats annuels, Michel Liès, 62 ans, a annoncé son départ de la direction générale. Après une carrière de 35 ans au sein du réassureur, dont quatre à sa tête, le directeur général, âgé de 62 ans, partira à la retraite au 1er juillet prochain.

A cette date, Christian Mumenthaler, 46 ans, lui succédera. A la tête de la division réassurance depuis 2011, ce docteur en biologie moléculaire et diplômé de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, il a rejoint le groupe 17 ans auparavant.

Depuis 2012, les entités du groupe contribuent massivement à la politique de dividendes de Swiss Re :

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 10 juillet 2020

ÉDITION DU 10 juillet 2020 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

CEGEMA

Chargé(e) de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Création d'un Organisme Foncier Solidaire à Mayotte.

Etablissement Public Foncier et Aménagement de Mayotte Deal

12 juillet

976 - EPFA DE MAYOTTE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats 2015 : Swiss Re s’offre des bénéfices en hausse… et un nouveau directeur général

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié