Scor, Munich Re et Swiss Re soutiennent Aviva dans le plus gros swap longévité de l'histoire

Scor, Munich Re et Swiss Re soutiennent Aviva dans le plus gros swap longévité de l'histoire
Denis Kessler, PDG de Scor.

Trois des quatre premiers réassureurs continentaux viennent de conclure un «swap» (échange financier) avec la compagnie britannique Aviva portant sur le transfert des risques liés à la longévité des 19 000 affiliés, (veufs, veuves et partenaires compris) de son régime de retraite Aviva Staff Pension Scheme. Le risque d'allongement de la durée de vie de ces affiliés est ainsi transféré au marché de la réassurance.

Plus gros transfert de risque de longévité

Il s'agit du plus gros transfert concernant les risques liés à la longévité jamais conclu entre une compagnie d'assurances et des réassureurs. Cette transaction, d'un montant de 5 Md£, (6,03 Md€) prend effet au 1er janvier 2014. Il s'agit pour Scor de la deuxième opération en quelques mois, le réassureur français ayant conclu une transaction dans ce domaine avec le néerlandais Aegon en décembre dernier, et quatre autres précédemment, au Royaume-uni. Scor entend d'ailleurs doubler son volume d'affaires en longévité au cours des trois prochaines années. «Cette transaction est remarquable non seulement par sa taille, mais également comme témoignage de l'approche de partenariat que nous avons vis-à-vis de nos clients. Dans une opération aussi complexe, il est essentiel de trouver une solution convenant à la fois à l'employeur, aux fiduciaires du fonds de pension et au réassureur. Je me réjouis de cette nouvelle étape qui permet à Scor de se rapprocher des objectifs ambitieux fixés par le Groupe dans son plan triennal «Optimal Dynamics» », commente Denis Kessler, le PDG de Scor.

Swiss Re, de son côté, est impliqué depuis 2007 dans la protection des risques de longévité pour les assureurs, les fonds de pensions privés et publics. Il s'agit pour le deuxième réassureur mondial de la huitième opération de ce type. Réputé avoir également participé à l’opération, Munich Re n’a pas souhaité faire de commentaire.

De manière générale, les réassureurs voient dans le risque de longévité une nouvelle source de développement de leur appétence au risque. De même, pour les fonds de pension subissant de nombreux déficits et n’étant plus à même de garantir les prestations, le transfert de risques à la  réassurance émerge de plus en plus comme solution face aux risques liés au rallongement de l'espérance de vie.

Emploi

SIACI

Gestionnaire Sinistres Construction H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation de correspondent banking.

Caisse des Dépôts

21 mars

75 - CAISSE DES DEPOTS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Scor, Munich Re et Swiss Re soutiennent Aviva dans le plus gros swap longévité de l'histoire

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié