Scor muscle son activité vie

Scor muscle son activité vie
HERVÈ BOUTET Même si le PDG de Scor, Denis Kessler, s'était refusé à tout commentaire, le marché attendait cette opération.

L'acquisition du portefeuille de mortalité de Transamerica Re s'inscrit pleinement dans le plan stratégique Strong Momentum du réassureur français, dont l'un des axes majeurs repose sur le renforcement du pôle vie.

Le feuilleton est terminé ! Pour 630 M€, Scor met la main sur l'activité de mortalité de Transamerica Re, une division du groupe d'assurances néerlandais Aegon. L'opération, autofinancée, se fera notamment sous la forme de contrats de rétrocession. Elle englobe, à hauteur de 340 M€, le rachat de la filiale irlandaise TIRI.

Bien reçu et relutif

Une annonce saluée par la Bourse, où le titre Scor prenait 1,5% en milieu de journée, le 26 avril. « Depuis des mois, nous savions que Scor était en pourparlers avec Aegon. Même si Denis Kessler avait refusé de commenter l'opération début mars, le marché attendait cette annonce », explique Nicolas Jacob, analyste chez Oddo Securities. Le 21 avril, le titre Scor gagnait d'ailleurs plus de 2% (parmi les plus fortes hausses du SBF120), à la suite du relèvement de la recommandation (de « neutre » à « acheter ») des analystes de Nomura, pour qui la valorisation du titre intégrait les incertitudes du marché face à cette opération.

Très attendue, donc, cette acquisition (pour laquelle le réassureur RGA avait jeté l'éponge en décembre 2010, a priori pour une question de réserves) est positive aux yeux des analystes. Jugé « sain », avec un profil de risque relativement faible, le portefeuille de Transamerica Re hisse Scor au deuxième rang des réassureurs vie outre-Atlantique, et le rapproche d'Hannover Re et de RGA au niveau mondial. Surtout, ce portefeuille remplit l'un des objectifs stratégiques majeurs de son plan Strong Momentum : doper l'activité vie, aux résultats plus rentables et moins volatils que le dommages. Désormais, elle représente 56% du chiffre d'affaires global, contre 45% auparavant.

« L'opération est financièrement un peu compliquée, mais le prix payé par Scor semble raisonnable, avec un effet relutif [positif] rapide et assez significatif », commente Benoît Valleaux, analyste chez Natixis. Les conséquences pour les équipes de Transamerica Re, en particulier en France, sont encore inconnues. L'acquisition, qui reste à valider par les autorités compétentes, pourrait être bouclée au cours du troisième trimestre.

UNE ACQUISITION DE PREMIER CHOIX :

3e réassureur vie aux États-Unis, installé en Caroline du Nord.

Volume de primes brutes 2010 : 2,2 Md$, dont :

  • 87% souscrites aux États-Unis ;
  • 2% en Europe ;
  • 11% dans le reste du monde.

Marge opérationnelle : 6%.

451 salariés.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances statutaires groupement ESMS 65

Etablissement Public d'Accompagnement et de Soins des Hautes-Pyrénées 65

20 septembre

65 - CASTELNAU RIVIERE BASSE

Aménagement du CCAS

Ville de Ruelle sur Touvre

20 septembre

16 - Ruelle-sur-Touvre

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Scor muscle son activité vie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié