Renforcé, le Gema exclut de fusionner avec la FFSA

Fort de ses performances et de ses nouveaux statuts, le groupement des entreprises mutuelles d'assurances refuse de se dissoudre dans la FFSA.

«Nous sommes plus forts que l'an dernier », a d'emblée affirmé Daniel Havis, le président du Gema, à l'occasion d'une rencontre avec la presse vendredi 29 septembre. Regonflé par les bonnes performances 2005 (+ 4 % en dommages et + 30 % en vie) et l'adoption cet été de nouveaux statuts, il a pris ses distances avec l'autre famille de l'assurance : « Une fusion avec la FFSA n'est tout simplement pas à l'ordre du jour. » , En rappelant les temps forts de sa dernière assemblée générale, Daniel Havis a dit vouloir porter haut et fort le drapeau de son groupement en enfonçant le clou : « L'uniformité, c'est l'ennui. »

Oui aux actions conjointes

Toutefois, il reste favorable à une action commune dans la représentation de la profession, en particulier sur certains dossiers majeurs. Des propositions concrètes en direction de la FFSA devraient être faites afin d'organiser ce « lobbying ». En attendant, il a indiqué avoir mené une action conjointe avec la FFSA sur le projet de réforme de l'assurance de protection juridique, actuellement sur le bureau du Premier ministre, projet qu'il a qualifié de « corporatiste et dangereux pour les assureurs de PJ ». Cette réforme, qui exclurait les assureurs, notamment de la phase de précontentieux, au profit des avocats, serait une manière pour la Chancellerie de se racheter aux yeux de ces derniers, après avoir donné aux associations de consommateurs le monopole de l'action de groupe, fait-on comprendre au Gema. Daniel Havis s'est quand même dit prêt à la discussion en vue d'améliorer le fonctionnement de l'assurance de PJ.

Oui à l'ouverture

Si le Gema se refuse pour l'heure à une fusion avec la FFSA, il s'est dit en revanche ouvert à l'arrivée en son sein de nouveaux adhérents, dont des assureurs avec réseaux : « Ce qui compte désormais, c'est le mode de fonctionnement et non la forme juridique ou le mode de distribution. » Cette ouverture s'accompagne depuis le 1er mai d'un code de déontologie de l'administrateur de mutuelle du Gema. À cet égard, Daniel Havis a refusé que ses membres soient traités en matière de gouvernance sur le même plan que les groupes capitalistiques : « Nous n'avons ni les mêmes enjeux ni la même finalité qu'eux. »

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance du personnel affilié à la CNRACL.

SICTOM de la Région Montluçonnaise

19 avril

03 - DOMERAT

Prestations d'assurance (DO et TRC) pour la construction d'un conservatoire de théâ...

Ville de Montigny le Bretonneux

19 avril

78 - Montigny-le-Bretonneux

Marché de service d'assurance risques statutaires.

Ville de Cogolin

19 avril

83 - COGOLIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Renforcé, le Gema exclut de fusionner avec la FFSA

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié