Rentabilité dans l'assurance : Axa et les bancassureurs mis à l'honneur (baromètre Facts & Figures)

Rentabilité dans l'assurance : Axa et les bancassureurs mis à l'honneur (baromètre Facts & Figures)
Cyrille Chartier Kastler, président de Facts &Figures

Pour la 11ème édition de son baromètre sur la croissance et la rentabilité des groupes d'assurances en France, le cabinet de conseil Facts & Figures s'est attaché à observer les résultats techniques du marché. 

Tout va bien, merci ! Ce 26 octobre, Facts & Figures a publié son baromètre annuel sur la croissance et la rentabilité des groupes d’assurance en France. « Le secteur de l’assurance en France se porte très bien. Les ROE (rentabilité des capitaux propres, NDLR) se situent en moyenne entre 7 et 9%, aussi bien en IARD qu’en vie », observe Cyrille Chartier-Kastler, président de Facts & Figures.

Pour cette 11e édition, son cabinet de conseil s’est attaché à regarder l’évolution des résultats techniques des sociétés relevant du code des assurances entre 2011 et 2015. « C’est un bon indicateur, car c’est l’équivalent d’un résultat d’exploitation », explique Cyrille Chartier-Kastler. « Le résultat technique ne prend pas en compte les produits financiers réalisés sur les fonds propres » précise-t-il.

En se basant sur ce marqueur, dix points sont particulièrement à retenir de ce baromètre.

Résultats par marché

1/ Le secteur de l’assurance a doublé son résultat technique entre 2011 (4,9 Md€) et 2015 (11,5 Md€).

2/ En 2015, l’épargne retraite (en euros) est le segment de marché qui génère la part la plus élevée de résultat technique (4,025 Md€, soit 35% du total), loin devant les dommages de particuliers (1,8 Md€, 16,3%). « Le discours qui consiste à dire que les fonds en euros sont dépassés rend service aux compagnies. Car sous prétexte de pression des autorités de tutelle, celles-ci ont baissé les taux servis, davantage que la baisse réelle du rendement financier de leurs actifs. Or, elles profitent de ces mesures de modération pour faire des marges », indique Cyril Chartier-Kastler.

3/ La prévoyance individuelle est le segment le plus rentable dans le secteur de l’assurance, avec un ratio de 12,9% du chiffre d’affaires en 2015. Viennent ensuite les dommages de professionnels et d’entreprises avec une marge technique de 1,8 Md€ (soit un ratio de 12,4% du CA) puis l’assurance vie en unités de compte.

Résultats par réseau

4/ En 2015, les bancassureurs ont réalisé près de 5 Md€ de résultat technique sur leurs activités assurantielles. « Avec 43% de part de marché en termes de résultat technique généré, Ils ont conquis la première place des réseaux de distribution aux acteurs du courtage. Sur chaque segment de marché, ils surperforment en termes de marge technique », souligne Cyril Chartier-Kastler.

5/ Les agents généraux dégagent des résultats techniques supérieurs à la moyenne du marché sur les risques dommages de professionnels et d’entreprises. Pour autant, tant en épargne qu’en santé-prévoyance, leur performance technique est moindre que celle du marché.

Résultats par groupe

6/ Avec 1,5 Md€ en 2015, Axa reste le numéro un en termes de résultats techniques du marché au global (IARD et Vie). « Son résultat est, certes, très élevé, mais il a très peu évolué dans le temps », constate le président de Facts & Figures, rappelant qu’en 2011, le résultat technique du groupe d’assurance s’élevait à 1,7 Md€. « Pour prendre la métaphore cycliste, Axa a longtemps été échappé. Aujourd’hui, il est juste en tête de peloton ».

7/ Derrière Axa, suivent trois bancassureurs : CNP Assurances (1,282 Md€), Crédit Mutuel (1,2Md€) et le Crédit Agricole (1,181Md€). « Sur les dix premiers résultats techniques en valeur absolue, on trouve même six bancassureurs », s’étonne Cyrille Chartier-Kastler.

8/ Allianz est passé de la 4ème position en 2011, à la 8ème place en 2015.

9/ Covéa est le seul groupe mutualiste à figurer dans le top 10 du résultat technique en 2015. « Le groupe a su tirer profit de la hausse de rentabilité des dommages de particuliers au cours de ces dernières années pour doubler son résultat technique », observe le président de Facts & Figures. Celle-ci est passé de 0,5 Md€ en 2011 à 1,1 Md€ en 2015.

10/ Selon le baromètre, en termes de performance financière, la politique de niche est celle qui permet d’afficher les niveaux de ROE les plus élevés. A ce petit jeu, c’est Albingia qui affiche la meilleure performance du secteur (19,9%).

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 novembre 2019

ÉDITION DU 22 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance des prestations statutaires

Communauté de communes des deux Vallées

19 novembre

60 - CC DES DEUX VALLEES

Complémentaire sante pour le personnel de Bibracte EPCC

BIBRACTE EPCC

19 novembre

58 - Glux-en-Glenne

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Rentabilité dans l'assurance : Axa et les bancassureurs mis à l'honneur (baromètre Facts & Figures)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié