Réponse ministérielle sur le bilan du plan Préfecture nouvelle génération

Une réponse ministérielle défend le bilan du plan Préfecture nouvelle génération.

Le député M. Brunel a interrogé le ministre de l’Intérieur sur les difficultés liées à la dématérialisation des procédures de demandes d’immatriculation des véhicules. Il argue notamment comme inconvénient à cette réforme le potentiel accroissement du « phénomène de marginalisation des personnes les plus vulnérables » ; il s’appuie notamment sur le rapport annuel du Défenseur des droits Jacques Toubon qui constatait que « partout l’humain recule ». Le minis­tre précise que pour l’accompagnement humain des utilisateurs sur l’utilisation d’Internet, 350 points numériques ont été déployés dans les préfectures et ont permis grâce à l’assistance d’un médiateur numérique de faire leur demande. De plus, l’Agence nationale des titres sécurisés a mis en place un dispositif téléphonique pour répondre aux éventuelles questions des usagers, dont l’efficacité est en constante amélioration grâce aux renforts successifs de téléconseillers (puisque leur nombre est passé de 48 à 181 en un an).

Le ministre entend accompagner les personnes n’étant pas à l’aise avec Internet ou n’y ayant pas accès. Il défend ce dispositif dont la mise en œuvre facilite le parcours usager, évite des déplacements inutiles en préfecture, mais aussi améliore le traitement des opérations. Ces mesures traduisent donc une volonté gouvernementale de garantir un service public de qualité.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrats d'assurances.

Syndicat Départemental d'Energie du 76

20 octobre

76 - SDE 76

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Réponse ministérielle sur le bilan du plan Préfecture nouvelle génération

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié