Reprise du dialogue chez MMA

Après une grève de plusieurs jours, la direction a accepté de rencontrer les syndicats.

Les gestionnaires de sinistres de MMA attendent avec impatience le jeudi 29 mars. Ce jour-là, la direction du groupe d'assurances mutuelles doit recevoir les trois organisations syndicales représentatives (CFDT, CFE-CGC et CGT) pour une réunion de négociation sur le temps de travail dans les quatre centres d'appels. Un projet d'accord, ouvert à la signature des syndicats jusqu'au 1er juin, prévoit le passage de 32 à 35 heures par semaine pour les 330 salariés des plates-formes téléphoniques de Chartres, de Lyon, du Mans et de Nantes.

Mobilisation réussie pour les grévistes

Si cette mesure n'est pas remise en cause par les salariés, ces derniers ont mandaté les syndicats, début janvier, « pour négocier un accord basé sur 35 heures, mais pas à n'importe quel prix », selon un tract de la CGT. Parmi les revendications portées par le syndicat, figurent le maintien de 31 postes, l'aménagement du travail le samedi et le versement d'une prime de « passage aux 35 heures ».

La direction n'avait pourtant pas l'intention de poursuivre les négociations, mais une grève « historique » (la dernière remonte à 1995) des gestionnaires de sinistres, reconduite pendant cinq jours du 12 au 16 mars, l'a contrainte à rouvrir le dialogue. Elle a ainsi reçu les représentants de la CGT, qui est à l'initiative de la grève. « Après avoir entendu nos revendications, le directeur central des ressources humaines et logistiques, Gérald Tourrette, nous a proposé de nous revoir avec la CFDT et la CFE-CGC le 29 mars. Ce sera l'occasion de mettre à plat le projet, afin de voir quelles seraient les propositions acceptables ou pas par la direction », explique Nathalie Donio, déléguée syndicale centrale adjointe CGT de MMA.

Rejeté à plus de 74% par les salariés lors d'un référendum le 17 janvier, le projet d'accord avait également été refusé par les trois organisations syndicales lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire le 27 février.

Après la réunion du 29 mars, il pourrait donc finalement être modifié. Sollicitée par L'Argus de l'assurance, la direction de MMA n'a pas souhaité s'exprimer.

74% La proportion de salariés ayant rejeté le projet de la direction de MMA de passer aux 35 heures.

 

" La réunion du 29 mars sera l'occasion de remettre à plat le projet et de voir quelles propositions la direction acceptera. "

Nathalie Donio, déléguée syndicale centrale adjointe CGT MMA

 

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurance

Fondation de Selves

20 août

24 - Sarlat-la-Canéda

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Reprise du dialogue chez MMA

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié