Résultats 2014 - Matmut : un chiffre d’affaires en hausse de 4,6%, malgré les événements climatiques

Résultats 2014 - Matmut : un chiffre d’affaires en hausse de 4,6%, malgré les événements climatiques
La Matmut comptabilise 3 millions de sociétaires au 31 décembre 2014 et la souscription de 6,6 millions de contrats d’assurances.

Avec des résultats en hausse en 2014 et un chiffre d’affaires à +4,6%, la Matmut fait état d’une stabilisation en assurance dommages et d'une progression en complémentaire santé.

La Matmut annonce une hausse de son chiffre d’affaires de 4,6% au titre de l’exercice 2014, à 1,94 Md€, et un résultat net combiné en augmentation de 43,5%, à 82,1 M€. Les fonds propres du groupe atteignent 1 217 M€ à fin 2014, contre 1 135 M€ l’année passée, et la marge de solvabilité combinée est de 4,8 fois l’exigence réglementaire. «2014 est une bonne année. Elle est le résultat d'une réelle décision de gestion orientée sur la qualité du portefeuille », indique Nicolas Gomart, directeur général du groupe Matmut.

Le dommages marqué par les événements climatiques

La Matmut comptabilise 3 millions de sociétaires au 31 décembre 2014 et 6,6 millions de contrats d’assurance gérés. Le groupe fait état d’une stabilisation en assurance dommages, l’année 2014 ayant notamment été marquée par une succession d'événements climatiques. En auto, ces derniers ont entraîné l’ouverture de 28 000 dossiers et ont coûté 53 M€. En habitation, 42 000 dossiers ont été ouverts, pour un coût qui s’élève à 73 M€, «dont la moitié est en relation avec les différents épisodes de grêle de la fin du printemps et de l’été», indique le communiqué.

La réassurance absorbe la charge sinistres

Sur le reste de la fréquence sinistres, Matmut note une baisse des petits sinistres liés aux accidents de la route, aux bris de glace, aux vols (baisse de 14% en habitation). L'incendie recule, quant à lui, de 10% en habitation. S'agissant de la charge sinistres, celle-ci ressort en hausse de 5,5% en brut de réassurance contre 3,5% en 2013. Le groupe a été confronté à des effets techniques qui, au cumulé, ont représenté un coût de près de 40 M€. Parmi ces effets, notons la prise en compte de la revalorisation des rentes auto, désormais à la charge des assureurs et non plus du Fonds de garantie automobile, ainsi que l'ajout par les cours d'appel de l'inflation future aux indemnités en capital versées aux victimes.

«Grâce aux traités de réassurance, la quasi-totalité de ces charges a été absorbée. Notre politique de réassurance prudente a pu intervenir à plein tant au niveau de la société d'assurance mutuelle que d'Inter Mutuelles Entreprises, notre filiale commune avec Macif», indique Nicolas Gomart. A l'arrivée, le ratio combiné se dégrade de 100,6% en 2013 à 101,2% en 2014, tenant compte d'un provisionnement des engagements longs dans un environnement de taux bas.

L’assurance vie porteuse de croissance

L’assurance de personnes (accidents de la vie, assurance santé individuelle et assurance vie) bénéficie quant à elle de résultats favorables, avec une progression globale de 1,8%. En assurance vie, la filiale Matmut Vie enregistre une hausse de 3% du nombre de contrats gérés (100% en euros), à 113 500. Dans cette branche, la collecte nette a progressé de 99% en 2014, notamment grâce au produit Matmut Vie Epargne, qui affiche des encaissements à +67%. Le groupe n'exclut pas de développer quelques unités de compte (UC) mais seulement sur un principe vertueux à l'image des investissements socialement responsables (ISR).

La fusion Ociane-Matmut Santé Prévoyance avance

En santé, activité encore récente pour le groupe, le chiffre d'affaires ressort à 64 M€, en progression de 18,4% pour 102 000 contrats (+13%). «Il s'agit d'une belle progression au regard du contexte concurrentiel qui repose sur l'efficacité de notre réseau», fait valoir Nicolas Gomart. Le projet de fusion de Matmut Santé Prévoyance dans la mutuelle Ociane suit son cours. Il devrait être finalisé fin 2016 pour être opérationnel au 1er janvier 2017.

L'intégration du groupe Ociane dans la Sgam Matmut (en cours de création) permettra à l'ensemble de réaliser un chiffre d'affaires santé de 300 M€. «Nous avons doté en fonds propres Matmut Santé Prévoyance dans des proportions analogues à celles du groupe Ociane», souligne Daniel Havis, président de Matmut.

Consolidation des alliances

A l’occasion de l’annonce de ses résultats, le groupe Matmut rappelle que l’année 2014 a été synonyme de consolidation d’alliances, notamment avec la Macif, dans le cadre de la nouvelle constitution de la société de groupe d’assurance mutuelle (Sgam) Sferen après la sortie de la Maif. Le groupe s’est également rapproché de la mutuelle Ociane, a noué un partenariat avec Mutlog sur l’assurance emprunteur et a mis en place un test de commercialisation avec la mutuelle Adrea qui devrait s'achever d'ici fin juin.

A noter qu'Eovi-MCD Mutuelle, partenaire d'Adrea dans une union mutualiste de groupe (UMG) aux côtés d'Apreva, souhaite également mener une expérience analogue en auto et habitation dans ses propres agences.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Résultats 2014 - Matmut : un chiffre d’affaires en hausse de 4,6%, malgré les événements climatiques

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié