Résultats 2014 : Talanx dépasse les attentes des analystes, mais se montre prudent sur 2015

Résultats 2014 : Talanx dépasse les attentes des analystes, mais se montre prudent sur 2015

Le troisième assureur allemand, Talanx, a annoncé un résultat net en 2014 dépassant les attentes des analystes, à 769 M€. Il confirme toutefois ses prévisions prudentes pour 2015.

Malgré des difficultés persistantes sur son marché intérieur, Talanx, le troisième assureur allemand, a annoncé un résultat net en 2014 dépassant les attentes des analystes. Il s’élève à 769 M€, en hausse de 5%, alors que l'objectif était de 700 M€. Quant à la collecte, elle a progressé de 3%, à 29 Md€.

Bonne contribution d’Hannover Re

En neutralisant la vente des actions Swiss Life, qui a rapporté 100 M€ à l’assureur en 2013, le résultat net de 2014 serait en hausse de 23%. Ce bénéfice record s’explique notamment par les très bons résultats de la filiale de réassurance Hannover Re, qui a enregistré presque 1 Md€ de résultat net mais aussi par les très bonnes performances de ses filiales étrangères.

L’étranger en renfort

Grâce à ses activités à l’étranger, Talanx (marques : HDI, HDI-Gerling, PB, Targo) réussit notamment à compenser la faiblesse du marché allemand. En effet, la filiale allemande a plongé dans le rouge en 2014 en raison d’une série de dommages importants et du contexte des taux bas persistants. Malgré cela, Talanx souhaite poursuivre une politique favorable aux actionnaires, comme le font actuellement ses concurrents en Allemagne. Le dividende par action passe ainsi à 1,25 €, en hausse de 5%.

Prudence sur 2015

Pour 2015, Talanx reste néanmoins prudent. Le président du groupe, Herbert Haas, se donne comme objectif d’atteindre les 700 M€ de résultat net, anticipant des dommages plus importants qu’en 2014, année clémente pour les assureurs et réassureurs allemands. «Cette année s’annonce comme l’une des plus difficiles depuis longtemps», a prévenu Herbert Hass. Talanx fait face aux taux bas et à la concurrence dans l’industrie et la réassurance, comme ses concurrents Allianz et Munich Re. «L’autre difficulté sera la restructuration du segment particuliers sur le long terme en Allemagne. Cela prendra encore du temps», prévient Herbert Haas, en faisant notamment référence aux difficutés du secteur vie allemand, entre Solvabilité 2 et le contexte de taux d'intérêt. La pression de la concurrence a en outre poussé l’assureur à poursuivre une politique de réduction des coûts. Néanmoins, le chiffre d’affaires devrait continuer à progresser de 3% à 5%, et le résultat «autour des 5%» sur la période 2015-2019.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 27 novembre 2020

ÉDITION DU 27 novembre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

BANQUE DE FRANCE

Directeur de mutuelle H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats 2014 : Talanx dépasse les attentes des analystes, mais se montre prudent sur 2015

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié