Résultats 2016 FFA : l’assurance vie fait grise mine

Résultats 2016 FFA : l’assurance vie fait grise mine
Bernard Spitz, Président de la Fédération française de l'assurance.

La Fédération française de l’assurance (FFA) a dévoilé ce jeudi 9 mars 2017, les chiffres de l’assurance en 2016. L’assurance vie ressort en léger recul par rapport à 2015.

En 2016, l’assurance vie a fait grise mine. Les cotisations s’établissent à 135 Md€ en léger recul de 0,6% par rapport à 2015 dont 81% en euros et 19% en unités de compte, soit un point de plus qu’en 2015. Les encours en euros s’élève donc à 1 329 Md€ et 303 Md€ pour les unités de compte. « Les français restent attachés à la dimension sécuritaire du produit », a constaté Bernard Spitz, président de la FFA, avant de noter qu’il y a tout de même « une acculturation progressives aux unités de compte ». Dans la collecte nette qui se monte à 16,8 Md€ (cotisations à 135 Md€ - prestations à 118 Md€), la part en unité de compte s’élève en effet à 84%.

Une part de risque qui a généré en 2016 un rendement moyen brut d’inflation de 3,9% pour les supports en unités de compte et de 1,8% pour les supports en euros. Dans ce contexte, les fonds euro croissance, qui selon la FFA constituent un juste milieu entre l’euro et les UC, voient leurs encours progresser de 9%.

Non à la taxe Macron

Pour la FFA, l’assurance vie est jugée « solide dans un environnement de taux bas ». L’occasion pour Bernard Spitz de rappeler l’importance de la stabilité de la fiscalité de l’assurance vie. « Les français savent qu’ils ont passé un contrat de long terme basé sur la stabilité et la sécurité », a-t’ il insisté.

Preuve à l’appui puisque la FFA a dévoilé les premiers résultats d’une étude Ipsos pour la Fédération sur les français et l’assurance vie qui révèle que 85% des détenteurs de ce produit estime qu’une Flat tax (alignement de la fiscalité de l’assurance vie sur les autres produits d’épargne) serait plutôt une mauvaise chose. Ce taux monte même à 92% chez les détenteurs d’un contrat depuis plus de 8 ans. Questionné sur le positionnement de la FFA sur la proposition du candidat Macron de mettre en place une taxe unique de 30% sur les revenus de l’épargne, Bernard Spitz a déclaré « être de l’avis de 92% de détenteurs d’un contrat de plus de 8 ans ». Autrement dit, la taxe Macron, c’est non !

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances statutaires groupement ESMS 65

Etablissement Public d'Accompagnement et de Soins des Hautes-Pyrénées 65

20 septembre

65 - CASTELNAU RIVIERE BASSE

Aménagement du CCAS

Ville de Ruelle sur Touvre

20 septembre

16 - Ruelle-sur-Touvre

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats 2016 FFA : l’assurance vie fait grise mine

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié