[DOSSIER] Dossier : les résultats semestriels 2016 dans l'assurance 6/23

Résultats : Axa résiste au premier semestre malgré la persistance de taux bas

Résultats : Axa résiste au premier semestre malgré la persistance de taux bas
« En assurance vie, épargne, retraite, nous avons concentré nos effort sur une stratégie de croissance rentable, qui s’est traduite par une hausse des ventes en prévoyance et santé et dans les produits d’épargne peu consommateurs de capital », souligne Thomas Buberl, futur directeur général du groupe Axa.

Le groupe Axa affiche un résultat net en progression de 4% à 3,2 Md€ au titre du premier semestre 2016 en dépit d’un environnement de taux bas persistant. Des résultats solides qui ne doivent pas masquer quelques faiblesses, en particulier en assurance dommages.

Un premier semestre de transition pour Axa. Le groupe français, qui a achevé fin 2015 son plan stratégique Ambition Axa et dévoilé le 21 juin dernier sa nouvelle feuille de route à horizon 2020, a dévoilé un résultat net en hausse de 4% à 3,2 Md€ sur les six premiers mois de l’année mais inférieur aux attentes des analystes financiers qui anticipaient 3,6 Md€.

Cette bonne orientation s’explique par la cession de deux immeubles à New York pour un montant d'1 Md€, laquelle compense partiellement l’impact net des cessions des activités vie, épargne, retraite au Royaume-Uni et des opérations au Portugal, et par un effet défavorable lié à la variation de la juste valeur des actifs comptabilisés pour 647 M€.

Thomas Buberl, futur directeur général du groupe Axa juge ces résultats « solides », lesquels traduisent « la bonne tenue du groupe et la pertinence d'une stratégie qui nous permet de naviguer dans un environnement défavorable. » Et d'ajouter : « La croissance organique et les fusions-acquisitions doivent compenser l'impact négatif des taux bas. »

Bonne performance commerciale en prévoyance et santé

Au plan commercial, le chiffre d’affaires ressort quasi-stable à 54,036 Md€ (-0,5% en publié, +0,2% en comparable) tout comme le résultat opérationnel, stable à 3,063 Md€.

Dans le détail, le résultat opérationnel progresse de 4% à 1,9 Md€ en assurance de personnes pour un chiffre d’affaires en baisse de 2% à 31 Md€. Sur cette ligne, l’activité prévoyance et santé a été soutenue par des ventes en hausse en assurance collective en France et par un contrat significatif en Suisse.

A contrario, les unités de compte ont fait face à une diminution des ventes de 18% en particulier en région Méditerranée et Amérique Latine, en Belgique et en France. « En assurance vie, épargne, retraite, nous avons concentré nos effort sur une stratégie de croissance rentable, qui s’est traduite par une hausse des ventes en prévoyance et santé et dans les produits d’épargne peu consommateurs de capital », souligne Thomas Buberl.

Les catastrophes naturelles pèsent en dommages

Les performances sont plus contrastées en assurance dommages. Le résultat opérationnel recule 6%, reflétant principalement la hausse du coût des catastrophes naturelles pour un montant de 100 M€ et des attaques terroristes à Bruxelles pour 24 M€. Le chiffre d’affaires ressort, quant à lui, en croissance de 4% à 18,6 Md€, sous l’effet principalement d’une hausse des tarifs de 4,9% en moyenne. Les cat’ nat’ observées au cours du deuxième trimestre de l’exercice ont dégradé le ratio combiné de 0,9 point à 96% sur la période, à la suite notamment de tempêtes en Allemagne et d’inondations en France et des inondations en Belgique en mai et juin 2016.

Le nombre de nouveaux contrats nets sur le segment des particuliers augmente de 94 000 unités grâce à l’apport du marché asiatique (+243 000 contrats). Dans cette zone, le groupe a signé récemment un accord avec le géant chinois du e-commerce, Alibaba en vue de distribuer des produits d’assurance à ses utilisateurs, particuliers comme entreprises, l’un des segments de développement du plan Ambition 2020.

A l’inverse, en Turquie, où des évolutions réglementaires sont venues perturber la bonne marche des activités responsabilité civile en assurance automobile, le nombre de contrats chute de 95 000. En France, la loi Hamon a provoqué un recul de 75 000 du nombre de contrats chez les particuliers.

Un effet Brexit dans les résultats financiers

Au plan financier, Axa voit son taux de couverture de la marge de Solvabilité 2 reculer de 8 points à 197%, bien qu’il reste dans la fourchette cible du groupe, entre 180 et 230%. Une évolution défavorable que le groupe explique par « l’impact des conditions défavorables sur les marchés financiers et du cumul estimé du dividende ».

Et pour cause : après l’annonce du Brexit le 24 juin dernier, soit 6 jours avant la clôture des comptes du premier semestre, le groupe avait vu sa capitalisation boursière fondre de 25% en seulement deux séances à la Bourse de Paris.

Dans le même temps, le ratio d’endettement se dégrade de deux points pour s’établir à 28%, lié à l’émission de 1,5 Md€ d’obligations subordonnées et 0,5 Md€ d’obligations senior, en prévision du refinancement anticipé d’une partie des dettes existantes. Pour rappel, la fourchette cible du plan Ambition Axa 2010-2015 se situait entre 23 et 25%.

Le rendement des fonds propres (ROE – return on equity) s’établit à 14,6%, en baisse de 1,4 point par rapport au premier semestre 2015 principalement en raison d’une augmentation des capitaux propres moyens, lesquels ressortent à 74,1 Md€, en hausse de 5,6 Md€ par rapport au 31 décembre 2015.

Accueil timide des résultats à la Bourse

La publication des résultats est accueillie avec fraîcheur par les investisseurs. L'action recule de 2,41% à 16,975 € dans les premiers échanges à la Bourse de Paris, sousperformant le CAC 40 (-0,70%). Le titre a perdu plus de 31% de sa valeur depuis le 1er janvier 2016.

« Les compagnies d'assurance ont été assimilées à des valeurs financières, ce qui est une erreur. Le risque des taux d'intérêt sur une banque n'est pas le même que pour un assureur. Même dans un environnement où les taux actuels perdureraient, nous tablons sur une croissance de notre résultat opérationnel par action entre 3 et 7%, ce qui démontre la résilience de notre modèle », évoque Gérald Harlin, directeur financier du groupe, qui se dit, par ailleurs, « convaincu » de la remontée prochaine du titre.

Les objectifs financiers d'Axa pour la période 2016-2020
3% à 7% de croissance annuelle moyenne du résultat opérationnel par action
28 à 32 Md€ de cash-flows opérationnels disponibles cumulés entre 2016 et 2020
12% à 14% de rentabilité courante des capitaux propres de 2016 à 2020
170% à 230% de ratio de solvabilité 2
2,1 Md€ d’économies avant impôts d’ici à 2020

Dans ce dossier

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture, livraison et gestion de titres restaurant pour le Centre de Gestion de ...

Centre Gestion Fonction Publique Territ.des P. Atl. Maison des Communes

18 août

64 - PAU

Services d'assurances pour la commune de Vinon-sur-verdon.

Ville de Vinon sur Verdon

18 août

83 - VINON SUR VERDON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats : Axa résiste au premier semestre malgré la persistance de taux bas

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié