[DOSSIER] Dossier : les résultats semestriels 2016 dans l'assurance 21/23

Résultats : Munich Re confiant pour atteindre ses objectifs annuels

Résultats : Munich Re confiant pour atteindre ses objectifs annuels
« Avec un bénéfice sur le premier semestre de 1,4 Md€, nous sommes sur la bonne voie pour atteindre notre objectif annuel de 2,3 Md€ », a assuré Nikolaus von Bomhard, patron de Munich Re.

Munich Re, le numéro deux mondial de la réassurance, a publié des résultats en baisse mais supérieurs aux attentes des analystes. Malgré cette performance semestrielle en demi-teinte, le réassureur allemand a confirmé son objectif à fin 2016 d’un bénéfice net de 2,3 Md€.

La copie semestrielle de Munich Re est bien accueillie par les investisseurs. A la fin de la séance, l’action du numéro deux mondial de la réassurance progresse de 5,70% à 161,30 €, soit l’une des meilleures performances boursières sur le Dax 30. Le groupe a affiché des résultats en baisse mais dans des proportions moindres qu’attendu par les analystes. Le bénéfice net s’établit à 974 M€, en repli de 9% au deuxième trimestre 2016 contre 590 M€ attendu par le marché.

Anticipation du Brexit

Le résultat opérationnel chute, quant à lui, de 20% à 1,463 Md€, là aussi au-delà des attentes des analystes à 864 M€. En réassurance, Munich Re a dégagé un résultat net de 992 M€, en hausse de 17,8% grâce à la réduction de son exposition aux actions et aux dérivés avant le vote en faveur du Brexit fin juin. Ces plus-values ont compensé la charge sinistres liée aux catastrophes naturelle set humaines pour un montant de 643 M€.

Le redressement d’Ergo se poursuit

Ergo, la filiale d’assurance directe du groupe qui fait l’objet d’un plan de redressement, a dégagé un résultat opérationnel à 445 M€ au deuxième trimestre 2016 contre 345 M€ l’an dernier à la même période. Sur la période, l’activité affiche toutefois une perte nette de 34 M€.

D’ici 2020, Markus Reiss, directeur général d'Ergo envisage  de supprimer 2400 postes à temps plein, principalement dans les réseaux de vente. « Avec le niveau des charges actuelles, Ergo n’est plus concurrentiel », a-t-il expliqué en juin dernier. Il veut réaliser ainsi au moins 280 M€ d’économies d’ici quatre ans. Dans le même temps, Ergo veut investir 1 Md€ dans la digitalisation de ses offres et de ses services informatiques et administratifs.

Perspectives confirmées

« Avec un bénéfice sur le premier semestre de 1,4 Md€, nous sommes sur la bonne voie pour atteindre notre objectif annuel de 2,3 Md€ », a assuré Nikolaus von Bomhard, patron de Munich Re.

Pour mémoire, le groupe allemand avait déjà revu à la baisse en mai cet objectif, portant initialement sur une fourchette allant de 2,3 à 2,8 Md€ de bénéfice net annuel.

Dans ce dossier

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'aide à la décision dans la stratégi...

Ville de Paris / Secrétariat général Délégation générale à la modernisation

20 juillet

75 - VILLE DE PARIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats : Munich Re confiant pour atteindre ses objectifs annuels

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié