Résultats semestriels 2015 : Coface va devoir absorber la perte de l'activité garantie publique à l'export

Résultats semestriels 2015 : Coface va devoir absorber la perte de l'activité garantie publique à l'export

L'assureur crédit Coface annonce un profit de 66 M€ pour le premier semestre 2014 et un chiffre d'affaires en hausse de 5,1%. L'assureur crédit en profite également pour dresser le constat d'une hausse de la sinistralité dans certains pays émergents, et pour annoncer la signature d’un accord de principe avec l’Etat français sur le transfert à BPI France de la gestion des procédures de garanties publiques à l’export en France.

L’assureur crédit Coface, qui a fait son retour sur les marchés financiers il y a maintenant deux ans, profite toujours d’un modèle robuste qui lui offre une croissance durable. La hausse de son chiffre d’affaires pour le premier semestre 2015 est de 5,1 % à périmètre et change courants et + 2,1 % à périmètre et change constants. Son profit est en légère baisse : 66 M€ contre 69M€ au premier semestre 2014. Le profit de Coface au second semestre 2014 était de 56 M€.

Fin de l’incertitude sur les garanties publiques

Surtout, l’assureur crédit a  annoncé la signature d’un accord de principe avec l’Etat français sur le transfert à BPI France de la gestion des procédures de garanties publiques à l’export en France, transfert qui devra faire l’objet d’une modification du cadre législatif et réglementaire. Cet accord, conclu ce mercredi 29 juillet, a valorisé cette activité à environ 90 M€. « L’incertitude qui pesait sur l’avenir des garanties publiques est maintenant levée, a commenté le directeur général. Coface s’attache à en limiter les effets sur ses résultats et étudie la mise en œuvre d’un programme d’efficacité opérationnelle ». Dans un communiqué, Bercy précise que « cet accord prévoit le versement d’un montant de 77,2 M€ en faveur de Coface au moment du transfert effectif, qui est visé au premier semestre 2016. Il est par ailleurs convenu que, pendant la période de transition, Coface continuera d’assurer la mission pour le compte de l’Etat et coopérera avec Bpifrance afin de garantir la continuité du service offert aux entreprises ».

Un contexte international fragile

Parallèlement le groupe, qui va devoir se pencher sur les conséquences opérationnelles de la perte de cette activité de garantie publique, poursuit son développement international pour nourrir sa croissance. Coface a ainsi obtenu une licence d'assurance en Israël en janvier et ouvert un nouveau bureau de représentation commerciale au Kazakhstan. Toutefois, à l’occasion de la publication de ces résultats semestriels, Coface a souhaité dresser le constat des « fragilités qui affectent l’environnement macro-économique », selon les termes de Jean-Marc Pillu, directeur général du groupe Coface. « Le semestre écoulé confirme cette tendance et a été marqué par une hausse de la sinistralité, notamment dans certains pays émergents. » Le ratio-combiné net de réassurance est donc impacté par la hausse des sinistres à 81,9 % (+ 3,9 points par rapport au premier semestre 2014 et + 0,5 point par rapport au second semestre 2014).

L'assureur indique que dans les marchés les plus matures, notamment en Europe de l'Ouest et du Nord, « où la concurrence est vive et pèse sur les prix », sa nouvelle stratégie commerciale qui « implique des changements structurels profonds », ne devrait pas avoir d'effet immédiat.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 21 février 2020

ÉDITION DU 21 février 2020 Je consulte

Emploi

SIACI SAINT HONORE

Chargé d'études Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription du contrat d'assurance et risques statutaires du personnel

Partenord Habitat Opac du Nord

20 février

59 - PARTENORD HABITAT

Création d'un ascenseur à l'IUT

Université de Rennes 1

20 février

22 - Lannion

Contrat collectif complémentaire santé.

Chambre des métiers de la Réunion

20 février

974 - ST DENIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats semestriels 2015 : Coface va devoir absorber la perte de l'activité garantie publique à l'export

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié