[DOSSIER] C’était en 2015 : les sociétés d’assurance ont bien [...] 11/14

Résultats semestriels : Zurich choisit la prudence face à RSA

Résultats semestriels : Zurich choisit la prudence face à RSA
Martin Senn, directeur général de Zurich Insurance Group, sur une potentielle offre d'achat de RSA : «Toute utilisation du capital devra satisfaire aux mêmes exigences que celles que nous appliquerions à n'importe quel autre investissement.»

L’assureur Zurich, qui a annoncé fin juillet être intéressé par l’acquisition de son concurrent RSA Insurance Group, modère ses ambitions à l’occasion de la publication de ses résultats semestriels, orientés à la baisse.

A l’occasion de la publication de ses résultats semestriels, le groupe d’assurance Zurich a prévenu qu’il ne souhaitait pas payer un prix excessif pour l’acquisition de son concurrent britannique RSA. Fin juillet, il avait confirmé évaluer la soumission d’une offre pour un éventuel rachat de RSA, répondant à des rumeurs du marché, qui évalue le montant de l’acquisition à au moins 8 Md$ (7,3 Md€). Aucune offre n’a toutefois été déposée et, selon le code britannique des acquisitions, l’assureur suisse dispose d’un délai allant jusqu’au 25 août au soir pour déposer une proposition concrète sur la table.

RSA : Zurich affiche des prétentions modérées

Le directeur général de Zurich Insurance Group, Martin Senn, a donc profité de la publication des résultats semestriels pour souligner que l’opération ne serait possible que si l’assureur estimait avoir obtenu un accord équitable : «Nous estimons qu'une telle transaction pourrait nous apporter des avantages significatifs ainsi qu'à nos investisseurs en termes de complémentarité des activités de RSA avec nos propres opérations ainsi qu'en termes financiers. Cependant, laissez-moi être absolument clair sur le fait que  toute utilisation du capital devra satisfaire aux mêmes exigences que celles que nous appliquerions à n'importe quel autre investissement, à savoir un retour sur investissement de 10%

Des résultats mitigés à l’issue du premier semestre

A mi-année, Zurich affiche un bilan orienté à la baisse : son résultat opérationnel est en baisse de 15% par rapport au premier semestre 2014 et de 24% en se basant sur les résultats du deuxième trimestre. Son bénéfice net a reculé de 3% sur le semestre à 2 059 M$ (1 882,7 M€) et de 1% sur le deuxième trimestre à 840 M$ (768 M€). Enfin, son ratio combiné IARD atteint 100% (la limite pour l’équilibre entre primes et indemnisation), contre 95,7% en 2014. L’assureur maintient toutefois son objectif de rendement des fonds propres de 12% à 14% d’ici la fin 2016 (objectif manqué en 2014) avec un rendement de 11,6% au premier semestre et de 10,2% pour le deuxième trimestre.

La tendance est inverse pour la cible de Zurich, RSA Insurance Group, qui sort du tunnel après plusieurs années difficiles. L’assureur britannique annonce un résultat opérationnel de 259 M£ (367 M€) pour le premier semestre soit une hausse de près de 84% par rapport à 2014. Son ratio combiné est en amélioration : 96,9%, contre 100,3% au premier semestre 2014.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

BANQUE DE FRANCE

Directeur de mutuelle H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances 2021/2024.

Ville de St-Nabord

25 octobre

88 - ST NABORD

Assurance Prévoyance Statutaire.

Ville de Panazol

25 octobre

87 - PANAZOL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats semestriels : Zurich choisit la prudence face à RSA

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié