Retour vers le futur : que disait-on sur l’assurance, en 1985 ?

Retour vers le futur : que disait-on sur l’assurance, en 1985 ?
Une du numéro de l'Argus de l'assurance du 18 octobre 1985

Le film de Robert Zemeckis, blockbuster de 1989, nous embarquait avec Marty McFly et Emmett Brown au volant de leur DeLorean traficotée à la date futuriste du… 21 octobre 2015 ! Tandis que le second volet de la trilogie fait le buzz, l’Argus est retourné dans le passé, explorer ses archives…

A l’heure où Retour vers le futur fait la Une des médias – parce qu’on y est arrivé, au 21 octobre 1985! – et où chacun se plaît à observer si les prédictions imaginaires du réalisateur Robert Zemeckis se sont réalisées (autant vous faire gagner du temps : pas vraiment puisque les voitures ne volent pas, les skates ont toujours des roues, les chaussures ne se lacent pas toutes seules, nos chiens ne sont pas promenés par des drones et nos tenues ne sont pas fluorescentes … Mais le tout-connecté, en revanche, a bel et bien imprégné notre société), L’Argus s’est amusé à retourner dans le passé en ouvrant son grimoire. Une expédition en soi.

Et le numéro 5925 du 18 octobre 1985 disait...

Fondé en 1877, l’Argus de l’assurance publiait, dans son édition n° 5925 du 18 octobre 1985, son 2ème classement des 20 premiers groupes d’assurances du marché français.

Critères retenus : l’activité, la rentabilité et la solvabilité. Déjà une référence en une publication avec l'objectif  - inchangé - d'apporter, au-delà du juridique, une vision économique de la concurrence et des opérateurs du marché.

Autre page en noir et blanc, autre sujet : l’assemblée plénière des sociétés d’assurances contre l’incendie et les risques divers proposait à nos lecteurs équipés d’un Minitel une base de données concernant la gestion des polices collectives bourse et l’identification des sinistres concernés par un arrêté de catastrophe naturelle.

Côté réclame, une publicité de la Fédération continentale expliquait déjà que les retraites étaient menacées et que les assureurs étaient les mieux placés pour en parler.

Mais l’événement qui faisait date n’était autre que l'officialisation du décret du 23 août 1985. Nous annonçions alors la mise en place de la vignette assurance que les automobilistes apposeront dès 1986 sur leur pare-brise.

Retour vers le passé

Voici donc un revival de circonstance du classement des 20 premiers groupes d’assurances en 1985 (sur la base de l’activité de 1984). Il est, ici, livré sans les chiffres afférents en francs et limité au seul top 10. Suffisant pour apprécier les évolutions du secteur :

  1. UAP
  2. La Mutualité agricole
  3. Les AGF
  4. Le Gan
  5. La CNP
  6. La MGF
  7. Axa
  8. Victoire (fraîchement séparé du groupe Via)
  9. La GMF
  10. La Macif


« Les 20 premiers groupes du marché français, soit 73 sociétés, ont réalisé un chiffre d’affaires directes cumulées de 138,5 Mds de francs (36,4 Mds €, ndlr), représentant à eux-seuls 78,1% du marché, observait-on, les 20 premiers groupes ont une part comparable du marché vie (78%) et du marché dommages (76%), mais la part de l’assurance-vie dans l’activité a fortement augmenté atteignant 31 % »

L’avenir de l’assurance en 4 principes

Le 10ème du classement, la Macif, par le biais d'une interview de Jacques Vandier qui veillait alors sur 2,35 millions de sociétaires (5,3 millions aujourd’hui !), faisait l’objet d’une page de portrait.

Politique salariale, structure du tarif, revenus financiers… l’article s’achève par l'édifiante vision en quatre chapitres de l’avenir selon la mutuelle :

  • Ne pas mépriser les concurrents : « Nous avons eu peur au moment de l’émergence de l’expérience Carrefour. Aujourd’hui, nous sommes rassurés, elle n’est pas dangereuse. Sauf si Carrefour se décide à créer sa propre compagnie ! »
  • Suivre les risques : « De faux vols sont faits par des gens honnêtes ! Il faut donc transformer les guichetiers en gendarmes. »
  • Fidéliser la clientèle : « Du fait du ralentissement de l’expansion, il faut fidéliser la clientèle par des services notamment en dehors de l’assurance (crédit auto, assistance, fonds de solidarité…) pour éviter les chutes évaluées à 4-4,5% par an »
  • Adapter les structures : en créant 11 entités régionales à large autonomie, avec un conseil local et un organe central (hasard du calendrier, le 14 octobre 2015, la mutuelle niortaise nous informait de sa volonté de passer de 11 à 5 régions d'ici 2018...Machine arrière?)

Criant d’actualité, non ?



Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Missions de commissaire aux comptes

Occitanie en Scène

23 avril

34 - Montpellier

Prestations de service d'assurance Responsabilité et risques annexes

Ville de La Couarde sur Mer

23 avril

17 - La Couarde-sur-Mer

Fourniture de titres spéciaux de paiement..

CCAS de la Ville de Pau

23 avril

64 - PAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Retour vers le futur : que disait-on sur l’assurance, en 1985 ?

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié