Risk manager : une profession qui gagne en reconnaissance (Etude Ace European Group)

Un renforcement des domaines d’expertise et une meilleure collaboration à l’extérieur comme à l’intérieur de l’entreprise restent clés dans le développement de la profession de risk manager.

Partager
Risk manager : une profession qui gagne en reconnaissance (Etude Ace European Group)

Encore peu présent il y a quatre à cinq ans, le risk manager est désormais un rôle reconnu dans l’entreprise. La profession n’en n’est pas moins à un carrefour. Le 23 septembre, Ace European Group a ainsi rendu publique une étude mondiale portant sur le développement du rôle du risk manager réalisée à partir de 500 entretiens de professionnels associés à des fonctions de gestion du risque. Selon 71% des personnes interrogées, l’influence de ce professionnel dans l’entreprise aurait progressé depuis trois ans et son champ d’action s’est étendu : il interviendrait davantage, et parfois même de manière significative, non seulement dans des décisions stratégiques au plus haut niveau de l’entreprise mais aussi dans des discussions sectorielles en matière de technologie numérique, de R&D ou encore de choix de fournisseurs.

Elever la discipline au rang de profession

Ce n'est pas encore assez selon Andrew Kendrick, président d’Ace European Group, qui estime que le rôle de ce professionnel devrait être encore plus important : «la collaboration entre clients, assureurs et courtiers devrait être plus étroite de façon à ce que cette fonction soit prise plus au sérieux». Dans un contexte d’émergence de nouveaux risques, la professionnalisation de cette fonction devient aussi une véritable nécessité. 17 % des personnes interrogées jugent en effet que la profession ne dispose pas de standards ou de certifications suffisants : «trop souvent, le secteur a une réputation d’acteur de seconde classe » indique le président d’Ace European Group. La FERMA, la fédération des associations européennes en risk management, va lancer, à l’occasion de son forum à Venise du 4 au 7 octobre prochain, une certification destinée à élever cette discipline au rang de profession. Le dispositif, qui prendra véritablement naissance au début de l’année prochaine, se veut un «cadre en évolution qui va développer un éventail de compétences et insister sur les domaines d’expertise que le risk manager devra posséder» explique Julia Graham, présidente de la FERMA.

Plus d'information sur les risques émergents

Profession en mutation, le risk manager va aussi devoir renforcer ses connaissances : 22% des sondés, tous continent confondus, estiment ainsi ne pas avoir suffisamment d’informations sur les risques émergents : «la modélisation de scénarios devra naturellement faire partie des nouveaux champs de compétences du risk manager » explique la présidente, « de même, la connaissance étroite de risques comme celui de la cyber-sécurité doit l’encourager à collaborer plus étroitement non seulement avec le responsable informatique que le responsable de la sécurité au sein de son entreprise». Véritable personne d’influence, le risk manager devra ainsi à l’avenir avoir une fonction plus horizontale et maîtriser les évolutions technologiques clés du moment, Big Data et objets connectés, en particulier. Un long chemin reste pourtant encore à parcourir. Le temps comme les contraintes en matière de ressources restent ainsi des obstacles forts, pour 29% des sondés, au développement du métier, de même que l’obtention d’informations précises (28%), selon l’étude. En France, la difficulté de gérer les risques au travers de différents pays, tout comme l’augmentation des risques géopolitiques apparaissent aussi comme des préoccupations majeures.

SUR LE MÊME SUJET

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Tous les événements

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Groupe Colonna

Directeur général

Astrid Cambournac, SPVie 2022

Astrid Cambournac, SPVie 2022

SPVie

Secrétaire générale

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Schweighouse-sur-Moder

Contrôle annuel du compte-rendu financier de la DSP d'exploitation de l'UVEOM

DATE DE REPONSE 13/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS