Risques environnementaux : « Le marché français est en croissance » (AIG)

Risques environnementaux : « Le marché français est en croissance » (AIG)

Les risques environnementaux ne concernent pas que les entreprises de la branche gaz et pétrole. Ludovic Ruiller, responsable de la  souscription risques environnementaux chez AIG, revient pour l'Argus sur les enjeux et l'actualité de ces risques particuliers.

Quels sont les plus gros pourvoyeurs de sinistralité ?

Depuis 10 ans  - (ndlr : date d'arrivée d’AIG sur le marché français) - nous avons constaté que les plus gros pourvoyeurs de sinistralité du risque environnemental sont la branche gaz et pétrole avec les pipelines enterrés, la chimie mais aussi la branche agro-alimentaire. Je pense notamment à l’exemple du déversement accidentel de lait dans une rivière qui a engendré un coût important pour l’entreprise en matière de remise en état des lieux. Le remplacement des poissons se chiffre ainsi en centaines de milliers d’euros. Mais toute activité fait face à des risques environnementaux. Prenons, par exemple, l’immobilier avec les grandes surfaces ou les centres d’affaires qui ont des systèmes de réfrigération et qui peuvent donc potentiellement engendrer des sinistres liés à la dispersion dans l’air de bactéries comme celles déclenchant la légionellose.

Comment ont évolué les garanties sur les risques environnementaux ces dix dernières années ?

Nous nous sommes développé en France sur les risques environnementaux avec des polices de RC atteintes à l’environnement qui étaient déjà connues aux USA. Mais elles excluaient les frais de dépollution d’un site et ne garantissaient pas les dommages à la biodiversité. Pour se conformer à la directive européenne 2004/35/CE et pour répondre au besoin du marché, nous avons lié RC et dommages pour proposer une multirisques.

Quelles sont les évolutions à prévoir ? Viennent-elles des Etats-Unis ?

En ce moment, le marché américain est confronté à un phénomène de resserrement car il fait face à une sinistralité importante dans le domaine des risques environnementaux. En revanche, le marché français est en croissance.

En France, le gouvernement prépare un projet de loi visant à introduire la notion de préjudice écologique dans le Code civil, selon le principe du pollueur-payeur. Nous menons une action de lobbying autour de ce projet de loi qui ne sera pas indolore pour le marché des risques environnementaux.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

ALLIASS

Gestionnaire sinistres IARD Confirmé H/F

Postuler

Natixis Assurances

CONTRÔLEUR DE GESTION EPARGNE (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Risques environnementaux : « Le marché français est en croissance » (AIG)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié