Concessions autoroutières : rupture de contrats demandée, sans indemnité

Indexation sur l’inflation, absence d’équilibre économique et financier, surcompensations, réalisation de profits considérables captés par des sociétés privées… les contrats de concessions autoroutières sont remis en cause.

Prévue à l’article 34-1 de la Constitution, une résolution permet au Parlement de s’exprimer sur des questions qui ne relèvent pas nécessairement du [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à Jurisprudence Automobile ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations relatives à une mission d'expertise comptable - Accompagnement des fonc...

Fonciere de Transformation Immobilière

06 mai

75 - ACTION LOGEMENT

PRESTATIONS DE SERVICES D'ASSURANCE CONSTRUCTION.

GHT Nord Yonne - Hôpital de Sens

06 mai

89 - SENS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Concessions autoroutières : rupture de contrats demandée, sans indemnité

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié