Santé : les Français ne s'en occupent pas si bien que ça

Santé : les Français ne s'en occupent pas si bien que ça

Face à des signes de faiblesse, plus d’1 personne sur 2 privilégie l’autodiagnostic et 1 Français sur 5 n’agit pas tout de suite ou ignore complètement ces signes, révèle une étude sur le thème « Les Français sont-ils maîtres de leur santé ?», conduite par l’Ifop pour le Groupe Prévoir. Si les Français ont majoritairement le sentiment d’être en forme et de bien s’occuper de leur santé, ils ne suivent pourtant pas cette dernière aussi efficacement qu’ils le croient. En terme de suivi médical, seuls 32% des Français ont récemment calculé leur indice de masse corporelle (IMC) ou celui de leurs enfants (33%). 24% des personnes interrogées ne l’ont même jamais calculé.

Enfin, au cours des six derniers mois, seulement 41% des Français ont fait des analyses ou des dépistages (cholestérol, diabète, cancers). « Les Français se fient à leurs propres observations et intuitions pour préserver leur santé. Ils n’ont pas toujours les indicateurs médicaux qui leur permettraient de prévenir les risques à long terme, ou ne les suivent pas avec précision et régularité.Ils pourraient mieux gérer leur capital santé à long terme s’ils étaient aidés à utiliser et à interpréter ces indicateurs », explique le Dr Edouard Bidou, directeur de l’innovation et du développement du Groupe Prévoir.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 novembre 2019

ÉDITION DU 15 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance des prestations statutaires

Communauté de communes des deux Vallées

19 novembre

60 - CC DES DEUX VALLEES

Complémentaire sante pour le personnel de Bibracte EPCC

BIBRACTE EPCC

19 novembre

58 - Glux-en-Glenne

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Santé : les Français ne s'en occupent pas si bien que ça

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié