Saretec invente la gestion des sinistres participative

Dépassée, la télé-expertise en IARD ! Le groupe Saretec passe à l'expertise assistée... par l'assuré, en exploitant une technologie de certification de photos prises à l'aide de smartphones.

Avec Internet, les rôles s'inversent. L'assuré gère lui-même son contrat. Une tendance qui s'immisce maintenant dans l'expertise, et c'est Saretec qui ouvre la voie. L'outil que le groupe finalise « permet à l'assuré non pas d'effectuer l'expertise en tant que telle, mais de prendre une part active dans la procédure », explique Jean-Paul Galinet, directeur marketing du groupe.

Authentification par géolocalisation

En mai, deux assureurs testeront cet outil. En cas de dégâts des eaux, incendie ou vol, l'assuré se connectera à un site Internet pour s'identifier et indiquer le modèle de smartphone qu'il utilise. Un questionnaire permettra ensuite de préciser la nature du sinistre et de vérifier qu'il pourra être traité via ce dispositif. En effet, « si, par exemple, en déclarant un dégât des eaux, l'assuré signale des travaux récents, il sera orienté vers une expertise traditionnelle, car, dans ce cas, il peut y avoir recours », précise Jean-Paul Galinet.

Si le sinistre est « éligible », l'assuré sera invité à télécharger sur son smartphone l'application qui constitue le coeur du dispositif. Celle-ci fournit la liste précise des photos que l'assuré devra prendre à l'aide de son smartphone (vues de l'habitation et de la pièce, plans rapprochés en cas de dégâts des eaux), mais surtout authentifie les images. L'application embarque en effet une technologie de marquage conçu par Codasystem : chaque photo est datée, géolocalisée et codée afin d'empêcher sa falsification, ce qui lui procure donc une valeur légale.

Une possible expertise des petits sinistres

Intérêt du système, selon Jean-Paul Galinet : « Une diminution des délais et des coûts des dommages, mais aussi une réduction des risques de fraude. » De plus les assureurs pourront exploiter le système pour faire évaluer de petits sinistres qui, jusqu'ici, ne faisaient pas l'objet d'une expertise.

Avec cet outil, Saretec donne une nouvelle dimension à la gestion des sinistres et entend bien conserver une longueur d'avance : le groupe a obtenu l'exclusivité de l'usage de cette technologie sur le marché de l'assurance.


Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Accord-cadre a bon de commande : emission, mise a disposition d'un site de consulta...

Conseil Régional de La Réunion

23 octobre

974 - ST DENIS

Assurance Responsabilité civile.

Ville de Vaux le Penil

23 octobre

77 - VAUX LE PENIL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Saretec invente la gestion des sinistres participative

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié