Sauvetage du Grand Conseil de la Mutualité : le oui, mais du Conseil général (Marseille)

C'est une première piste pour le Grand Conseil de la Mutualité, en redressement judiciaire, mais encore insuffisante. Le Conseil Général des Bouches-du-Rhône est prêt à s'engager dans un plan de sauvegarde de la structure « via un investissement exceptionnel de 900 000 euros sur trois ans ». L'annonce a été faite le 25 janvier par Jean-Noël Guérini, son président, qui a affirmé avoir réclamé par écrit au Préfet de Région, l'organisation d'une table ronde pour analyser les solutions de redressement possibles pour une entité privée qui emploie près de 1 200 salariés et reçoit, entre sa clinique et ses centres de santé répartis dans les Bouches-du-Rhône, 200 000 patients par an. Le Conseil Général soumet en effet son implication financière à celle de l'Etat et des autres collectivités et à la mise en oeuvre par le GCM d'un plan économique crédible pour assurer sa pérennité.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 septembre 2021

ÉDITION DU 24 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

JURISTE CONFIRMÉ EN ASSURANCES h/f

Postuler

EASYBLUE

Conseiller souscripteur Assurances Pro - spécialiste Risques d’Entreprise H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat d'assurances statutaires

Centre de Gestion de la Fonction Publique

24 septembre

66 - Perpignan

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Sauvetage du Grand Conseil de la Mutualité : le oui, mais du Conseil général (Marseille)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié