Sécurité routière : 5 mesures proposées par des assureurs

Sécurité routière : 5 mesures proposées par des assureurs
Les assureurs voudraient aller encore plus loin en matière de prévention

La mortalité sur les routes repart à la hausse en octobre avec 372 décès (+7,2 %) comptabilisés par la Sécurité routière. L'Argus a interrogé des assureurs qui proposent cinq mesures pour renforcer la lutte contre l'insécurité routière.


Après une année 2014 qui a vu la mortalité routière augmenter de 3,5% et poursuivre sa hausse sur les 8 premiers mois de 2015  (+4,6%), le gouvernement a réagi le 2 octobre dernier en annonçant un plan interministériel et 26 mesures en faveur de la sécurité routière.

Las, la trêve enregistrée en septembre avec un recul de 17,4% du nombre de tués sur les routes par rapport à septembre 2014 n'a pas duré... Dès octobre, 372 personnes ont trouvé la mort dans un accident, soit une hausse de 7,2% par rapport à octobre 2014.

Baisse, en revanche, des accidents corporels

Selon la Sécurité routière, ce rebond qui atteint 2% depuis janvier 2015 s'explique, en partie, par l’accident d’autocar qui s’est produit le 23 octobre 2015 à Puisseguin et qui grève évidemment les chiffres avec 43 personnes décédées en un seul accident (11,5% du total mensuel). Mais les indicateurs sont toutefois positifs sur le plan des accidents corporels qui ont baissé de 12% et du nombre de blessés qui a reculé de 10,5%.

Le gouvernement envisage toujours de descendre en dessous de la barre symbolique des 2000 tués sur les routes en France en 2020 contre 3 384 l’an dernier. Les assureurs, en l'occurrence Aviva, la Macif et Covea, ont donc soufflé à l’Argus quelques idées… En voici cinq.

Cinq mesures péconisées par les assureurs

  • Mettre en place un permis progressif pour les jeunes sur le modèle de celui en 2 roues afin d’éviter qu’un conducteur inexpérimenté puisse conduire des véhicules trop puissants.

  • Rendre les visites médicales obligatoires pour les seniors ou à défaut des stages de remise à niveau à partir d’un certain âge.

  • Développer des véhicules spécifiquement pour les seniors équipés de systèmes d’aides à la conduite (angle-mort, aide au freinage,…) sachant qu’une réflexion similaire a déjà été menée au japon.

  • Généraliser pour les conducteurs de deux roues l’obligation d’équipement spécialisé (non seulement les gants, mais également le blouson avec protection, les chaussures protectrices, le casque pour tous les adultes à vélo,…) et renforcer le contrôle par les autorités des cas de débridage.

  • Dans la lignée des radars leurres, positionner des gendarmes leurres qui auraient un rôle dissuasif quant au relâchement de comportement des conducteurs.



Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 novembre 2019

ÉDITION DU 15 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Développeur Oracle PL / SQL (F/H)

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC CHIMISTE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances Risques dommages aux biens et Risques Annexes.

Ville d'Epinay sous Sénart

17 novembre

91 - EPINAY SOUS SENART

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Sécurité routière : 5 mesures proposées par des assureurs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié