Sécurité routière : de plus en plus de mauvais conducteurs (Axa prévention)

Sécurité routière : de plus en plus de mauvais conducteurs (Axa prévention)
JEAN-MARC RICHARD - FOTOLIA

Les Français sont dans l’ensemble bien informés des dangers de la route, ce qui ne les empêche pas de prendre des risques au volant. C’est ce que démontre la 9ème édition du baromètre Axa Prévention.

Clignotant oublié

Ils sont par exemple, 70% à penser qu’il est dangereux de rouler à  plus de 65 km/h en ville mais 40% disent dépasser cette vitesse. Autres infractions recensées : 76% des personnes interrogées ne s’arrêtent pas au feu orange, 51% négligent d’utiliser leur clignotant et 26% continuent à prendre le volant après avoir bu deux verres d’alcool.

Téléphone au volant

Parmi les sujets pour lesquels il reste de fortes marges de progrès figurent les effets de la fatigue (35% disent par exemple conduire 4 à 5 heures d’affilés), et l’usage du téléphone au volant. Ainsi 37% des automobilistes appellent ou recoivent des appels en conduisant dont 40% sans kit mains-libres.

Selon la classification faite dans le cadre de ce baromètre, la part des mauvais conducteurs a augmenté en un an : ils sont 39% en 2013 contre 33% en 2012.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Sécurité routière : de plus en plus de mauvais conducteurs (Axa prévention)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié